Les chat qui commandent ont un comportement bizarre. Ils savent qu’ils sont en position de force et ont tendance à en abuser.

Les chats vont-ils vers les gens qui ne les aiment pas ?

Est-il vrai que les chats seraient plus facilement attirés par les humains qui les fuient ? Voilà une attitude bizarre !

Fuis moi, je te suis, suis moi, je te fuis. Cet adage normalement associé à la quête amoureuse chez l’homme le serait-elle aussi dans les relations entre félins et humains ? Les chats seraient-ils plus facilement attirés par les humains qui ne les apprécient pas trop ?

Faut-il fuir les chats pour les attirer ?

Les chats arrivent à sentir la peur et l’agressivité. Si on évite un chat parce qu’on en a peur, il le percevra et sera moins enclin à s’approcher. Et cela est d’autant plus vrai s’il sent de l’agressivité de la part de la personne.

Son instinct de survie ne le poussera jamais à s’approcher d’un humain qui pourrait être une menace pour lui.

Que faire lorsque le chat est méfiant ?

Quand il se méfie, le mieux est de le laisser tranquille. Un chat qui vous regarde fixement, avec de grands yeux ronds et qui vous suit du regard si vous vous déplacez est un chat méfiant. C’est pour cela qu’il ne vous quitte pas des yeux.

La meilleure attitude à adopter dès lors, est d’être le plus naturel possible, ne pas faire de geste brusque et surtout, ne pas aller vers lui. Il pourrait alors vous griffer ou vous mordre si vous vous approchez trop.

De la même façon, ne vous approchez pas d’un chat qui crache ou dont le poil est hérissé. Ces signes sont chez les félins, des signes d’attaque.

Comment ôter le stress ?

Pour le dé-stresser, le mieux, est de le regarder en clignant lentement des yeux. Il devrait alors comprendre que vous ne lui voulez pas de mal.

Enfin, n’oubliez pas que la psychologie féline dépend de chaque individu, et que les chats ont tout de même une certaine tendance à vouloir vivre paisiblement, alors s’il ne veut pas de câlins laissez le tranquille. Les chats font la loi à la maison, une étude le confirme

Il paresse toute la journée entre le canapé et le fauteuil, fait consciencieusement ses griffes sur la tapisserie, réclame à manger en pleine nuit, se dérobe aux caresses, dépose des cadavres sur le tapis du salon… Et pourtant, on en est complètement gaga.

Paroles de propriétaires…. : Bizarre, vous avec dit bizarre !!!

Tous les propriétaires de chats vous le diront : à la maison, ce sont eux qui font la loi. D’ailleurs, une récente étude* le confirme : 13 % des sondés ont ainsi déclaré que leur chat était le centre absolu de leur vie… Un mini-gourou à fourrure, en fait.

Impossible de refuser quoi ce soit à un chat – surtout quand il nous regarde avec ses grands yeux (faussement) innocents. Ainsi, 73 % des personnes interrogées ont renoncé à interdire à leur compagnon à quatre pattes de grimper sur les meubles/rideaux/lits/canapé de la maison.

Et 53 % ont carrément abandonné la bataille de l’oreiller : matou dort dans leur lit. Tant pis pour les poils, et pour Chéri. Chat : 1 – Humain : 0.

Ouf, cet asservissement (volontaire) a quand même quelques bénéfices pour nous, pauvres humains : 90 % des personnes interrogées affirment en effet que leur chat les rend heureux, 71 % qu’il réduit leur taux de stress et 65 % qu’il participe au bien-être de toute la famille. Un anti-dépresseur tout doux, tout mignon et (presque) sans effets secondaires, qui dit mieux ?

PARTAGEZ
Article précédentL’ âge des chiens : calcul et réalité
Article suivantLa cynophobie, la peur des chiens !
Passionné des animaux, j'ai réussi à en faire mon métier. Je suis responsable d’Équilibre et Instinct depuis bientôt 10 ans. Ecrire ces articles me permet de partager ma passion, et d'enrichir mes connaissances sur le monde animal tout en s'amusant.