Si le chat est un animal connu pour sa propreté, la toilette occupant une partie de ses journées, certaines mesures simples permettent de l’aider à entretenir son poil. À quelle fréquence faut-il brosser votre chat? Les bains sont-ils recommandés? Quel est le rôle de l’alimentation sur son pelage? Nous vous disons tout.

Pelage du chat : le rôle de l’alimentation

Tout comme notre alimentation a des répercussions sur notre peau et nos cheveux, l’alimentation du chat, qu’il s’agisse d’un chaton ou d’un chat adulte, n’est pas sans incidence sur son pelage.

Une alimentation de mauvaise qualité, qui ne permet pas à l’animal de combler ses besoins nutritionnels, va être responsable d’un pelage terne, de pellicules et d’une chute de poils plus importante.

Près de 30 % des protéines que consomme quotidiennement le chat sont utilisées pour permettre à ses cellules cutanées et à son poil de se renouveler. Si ses croquettes ou sa pâtée pour chat sont trop pauvres en protéines, ou composées de protéines de qualité médiocre, l’aspect de son pelage et de sa peau va donc s’en ressentir.

Pour que votre chat conserve un beau poil, son alimentation doit contenir des protéines de qualité, mais aussi des vitamines, notamment les vitamines A et H, qui permettent de protéger sa peau des bactéries et de la sécheresse, ainsi que les vitamines E, B5 et B6, qui renforcent et nourrissent son poil.

Par ailleurs, les oligoéléments comme le zinc et le cuivre aident son organisme à synthétiser la kératine, cette protéine présente dans la peau, le poil et les griffes du chat. Les acides gras essentiels sont également indispensables à la bonne santé du pelage et de la peau de votre petit félin.

L’importance du brossage

Même si le brossage est encore plus important pour les chats à poils longs, il n’est pas à négliger chez les chats à poils courts. Dans le premier cas, il est recommandé de brosser votre chat au minimum tous les deux jours pour éviter l’apparition de nœuds, tandis que dans le deuxième cas, un brossage hebdomadaire sera suffisant. La brosse doit être adaptée à la longueur du poil de l’animal, pour plus d’efficacité.

Le brossage est d’autant plus indispensable lors des changements de saison, quand le chat mue et qu’il perd de plus grandes quantités de poils. Comme il passe plusieurs heures chaque jour à faire sa toilette, il en avale une partie, ce qui entraîne la formation de boules de poils qui, si elles ne sont pas régurgitées, peuvent s’acheminer vers les intestins et être responsables d’occlusions.

Si votre chat a le poil long et que des nœuds se sont formés, il est indispensable d’y remédier. À noter : chez les chats âgés, y compris chez ceux qui ont le poil court, des nœuds peuvent se former en raison des difficultés rencontrées par l’animal pour atteindre certaines zones de son corps lors de sa toilette.

Les nœuds empêchent la peau de respirer, et peuvent entraîner l’apparition de pellicules ou d’infections cutanées. Pour les ôter, plusieurs solutions s’offrent à vous : vous pouvez tenter de les éliminer avec une brosse, en pinçant la base du nœud pour ne pas tirer la peau. Si la brosse est inefficace, ce qui est généralement le cas si le nœud est trop gros, vous n’aurez guère d’autre solution que de le couper en utilisant des ciseaux à bout rond. En cas de difficulté, n’hésitez pas à emmener votre animal chez le toiletteur.

Les bains sont-ils nécessaires pour l’entretien du poil du chat?

Les bains ne sont pas une obligation, et peuvent même entraîner des irritations cutanées s’ils sont trop fréquents. De plus, si votre chat, comme nombre de ses congénères, déteste l’eau, vous risquez de passer tous deux un mauvais moment!

Toutefois, si votre chat est particulièrement sale, ou que la substance présente sur ses poils menace sa santé si elle est ingérée lors de sa toilette, un bain sera tout de même nécessaire. Optez pour un shampoing adapté, le plus naturel possible, en utilisant si besoin un démêlant spécifique. Les produits destinés aux humains ne doivent pas être utilisés pour le shampoing d’un chat.

Enfin, si vous constatez l’apparition de pellicules, vérifiez que votre chat n’a pas de puces. Celles-ci entraînent des démangeaisons qui peuvent favoriser la formation de pellicules. Dans tous les cas, votre chat doit être régulièrement traité contre les parasites internes et externes.