Voici des méthodes de relaxation pour les chats qui auront également un effet sur le pratiquant.

Le point commun entre toutes ces méthodes est qu’elles se pratiquent à la maison, avec les main et permettent de soulager son chat tout en le papouillant et en ce faisant du bien à soi même.

Le bien être grâce à la relaxation

Ce sont des techniques traditionnelles qui viennent d’Asie. Ce sont des médecineS douces et elles n’utilisent aucun médicament. Elles ont fait leurs preuves chez l’homme.

Elles sont de plus en plus pratiquées dans les cabinets et cliniques vétérinaires qui en font une spécialisation. Des thérapeutes sont de plus en plus nombreux.

Il y a de plus en plus de techniques de toucher thérapeutique :

  • position des mains
  • palper rouler
  • pressions des doigts….

Elles sont utilisées dans le cadre de douleurs chroniques, de stress avancé ou encore après une intervention chirurgicale.

Quel est l’intérêt de la relaxation et dans quel cadre

La relaxation ne remplace en aucun cas la médecine vétérinaire classique. Il faut la voir comme un plus qui apporte un mieux être.

Réflexologie, shiatsu, reiki et massothérapie libèrent des tensions et permettent alors une meilleure circulation de l’énergie dans l’ensemble du corps. Plus l’animal est détendu, meilleur est son système immunitaire.

le reiki

En japonais, Rei veut dire universel et inclut la matière, l’âme et l’esprit. Ki renvoie à l’énergie vitale qui circule en nous. Le Reiki est donc la mise ou la remise en contact de « l’énergie universelle » et de notre propre « force vitale » dans le but d’éveiller un processus dynamique de guérison.

le shiatsu

Le Shiatsu est une discipline énergétique manuelle, fondée à l’instar de l’acupuncture sur les principes découverts et développés par l’antique médecine chinoise. Il est issu d’une des branches de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Le Shiatsu a été élaboré, dans sa forme globale et rythmée, par les japonais et reconnu en 1955 par le Ministère nippon de la Santé comme une médecine à part entière ; il est apparu en France dans les années 1960/1970, introduit par les maîtres d’arts martiaux et les moines zen.

Le Shiatsu consiste en un enchaînement de pressions rythmées le long des méridiens au travers desquels circule l’énergie et qui relient entre eux tous les organes et toutes les fonctions du corps.
Les pressions sont exercées principalement par les pouces du praticien mais peuvent aussi s’effectuer avec les coudes, les genoux et les pieds.

la réflexologie

La réflexologie vise à mobiliser les processus d’autoguérison du corps. Elle se pratique en exerçant une pression soutenue, avec le bout des doigts, sur des zones ou des points réflexes situés sur les pieds, les mains et les oreilles. Ces points correspondent à des organes ou des fonctions organiques.

La réflexologie n’est pas une technique de massage, insistent les praticiens, même si elle peut y ressembler à première vue. Elle serait davantage apparentée au shiatsu ou à l’acupuncture. La réflexologie ne prétend pas guérir des maux spécifiques. Elle cherche plutôt à apporter un certain soulagement à toutes sortes d’affections : maux de tête ou de dos, syndrome prémenstruel, stress, troubles respiratoires, sclérose en plaques, effets indésirables de la chimiothérapie, etc.

la massothérapie

Le toucher est probablement la plus ancienne forme de thérapie naturelle. Certains auteurs affirment qu’il fait partie de nos gènes tant le geste de porter sa main sur une zone sensible et de la frotter est inné chez les humains. Pratiqué en Orient comme en Occident, le massage remonte à la nuit des temps. La massothérapie moderne a simplement perfectionné et raffiné le toucher pour qu’il devienne une approche structurée de prévention, de relaxation et de traitement.

La massothérapie englobe une panoplie de techniques. Malgré des différences de philosophie et de types de manipulations, elles partagent plusieurs points communs.

Ainsi, les principaux objectifs de la massothérapie sont de favoriser la détente (musculaire et nerveuse), la circulation sanguine et lymphatique, l’assimilation et la digestion des aliments, l’élimination des toxines, le bon fonctionnement des organes vitaux et l’éveil à une conscience psychocorporelle.