Les étapes essentielles à la bonne croissance du chaton

Jusqu’à 4 mois, votre chaton est encore fragile, mais déjà tellement curieux ! Voici quelques conseils pour qu’il s’épanouisse dans son nouveau foyer tout en ayant une belle croissance harmonieuse.

L’éducation de votre chaton

Normalement, si le chaton est resté avec sa mère jusqu’à l’âge de 2 mois ½ – 3 mois, il a appris par observation et imitation à se servir d’un bac à litière ou à faire ses besoins dans la terre ou le sable d’un jardin. Si votre chaton n’a pas l’air de comprendre le fonctionnement du bac à litière, placez-le dedans et avec l’une de ses pattes avant, grattez doucement la litière. Il apprendra très vite.

Habituez aussi votre chaton à être manipulé : brossez ses poils une fois par semaine (un peu plus s’il a les poils longs), amusez-vous à inspecter l’intérieur de ses oreilles ou de sa gueule, entre les coussinets… Cela sera bien utile plus tard si vous devez lui faire des soins.

L’alimentation du chaton

Avant 4 mois, le chaton est en pleine croissance. Il a besoin de beaucoup d’énergie, mais son système digestif encore fragile accepte mal les grandes quantités de nourriture. Choisissez un aliment adapté à la croissance des chatons, de très bonne qualité, bien équilibré, très digestible, facile à manger pour les petites dents de lait du chaton.

Le milieu de vie du chaton

La vie du chaton s’organise autour de 4 zones distinctes : un endroit où dormir, un endroit où manger, un endroit où faire ses besoins et un endroit où jouer. Le chaton aime occuper les 3 dimensions de son espace, n’oubliez pas de lui aménager des endroits en hauteur où il pourra grimper.

La vaccination et la vermifugation

Pour garder votre chaton en bonne santé, pensez à prendre rendez-vous chez votre vétérinaire pour ses vaccinations et vermifugations. Vous établirez ensemble un planning de prévention selon le mode de vie de votre chaton.

Comment bien nourrir son chaton dès le départ pour une belle croissance !

Ca y est, votre chaton est là ! Qu’il soit né à la maison, recueilli ou acheté, c’est le début d’une belle aventure qui va durer de nombreuses années.

Dès le début, adoptez les bons réflexes nutritionnels pour que votre petite boule de poils se développe harmonieusement et en toute sécurité.

  – Du sevrage à 4 mois, votre chaton a besoin d’une alimentation très concentrée en énergie. A 10 semaines, un chaton consomme 3,5 fois plus d’énergie par kilo de poids qu’un chat adulte. Il vous faut choisir un aliment de croissance 1er âge. 

  – Le système digestif de votre chaton est immature : au fil des semaines, le chaton perd sa capacité à digérer le lactose du lait alors qu’il tolère de mieux en mieux l’amidon. La composition d’un aliment pour chaton est ultra-digestible pour lui garantir une totale sécurité digestive.

 – Ses défenses immunitaires sont fragiles : au cours des premières semaines, l’immunité transmise par sa mère diminue progressivement. Un aliment spécial croissance enrichi en antioxydants va l’aider à stimuler la production d’anticorps.

 – C’est le moment de le vacciner et le vermifuger. Consultez votre vétérinaire afin qu’il établisse le programme de vaccinations de votre chaton.

Attention : Les aliments nutritionnels de croissance sont complets et équilibrés, pas besoin de rajouter des suppléments minéraux. Au contraire, tout comme une carence, un excès peut conduire à des troubles de la croissance.

A lire : https://www.equilibre-et-instinct.com/blog/a-propos-du-chat/bi-nutrition-un-bon-mode-de-nutrition/

Gestion du poids chez le chaton pendant sa croissance

Il n’est jamais trop tôt pour apprendre à surveiller la ligne de votre chaton ! Dès qu’il arrive chez vous, pesez-le régulièrement et exercez-vous à repérer les signes d’une silhouette optimale…

En caressant votre chaton, posez-vous quelques questions :

  • « Puis-je sentir facilement les côtes en palpant avec le bout des doigts ? » La réponse doit être oui car elles ne doivent être recouvertes que d’une fine couche de tissu adipeux.
  • « Quand je regarde mon chat par-dessus, la taille est-elle bien marquée ? » Si le pincement de la taille n’est pas visible et que la silhouette a plutôt une forme de petit tonneau, le chat présente un excès de poids.
  • « Quand je regarde mon chat de profil, la ligne de l’abdomen remonte-t-elle vers l’arrière du corps ? » Là encore la réponse doit être positive !

Si vous êtes vigilant, vous saurez constater toute modification de la silhouette de votre chat. Il faudra alors réagir en conséquence car la prise de poids n’est pas qu’un problème esthétique : c’est la santé de votre chaton qui est en jeu. L’obésité facilite en effet l’apparition de nombreuses maladies graves : le diabète, les troubles urinaires, les lésions ostéo-articulaires, etc.

Le rationnement n’est jamais établi une fois pour toutes

Il doit être corrigé en fonction de l’évolution du poids et de la condition corporelle du chat. Tous ne tirent pas le même profit de leur alimentation : un rationnement standard ne peut donc pas convenir à tous les individus et il doit être personnalisé. A vous de jouer !

Comment prévenir l’obésité du chat ?

Mon chat grossit ! Mon chat prend du poids ! 

Vous ne savez pas comment faire pour éviter que votre chat prenne du poids et devienne gros ?

Voici quelques conseils pour agir avant que les mauvaises habitudes alimentaires ne s’installent ou aider votre chat à retrouver son poids de forme et empêcher ainsi les risques de maladies.

A lire également : https://www.equilibre-et-instinct.com/blog/a-propos-du-chat/nutrition/surpoids-chez-chat/