mystérieux

Le chat, un animal mystérieux

Le chat vit auprès des hommes depuis des millénaires, pourtant nombre de ses secrets restent entiers. C’est cela que le rend mystérieux. Même si des études scientifiques nous en apprennent plus chaque jour, il reste une énigme dans certains domaines. Le point sur que l’on sait… et ce que l’on ignore !

Les chats-garous existent !

Il en existe à peine soixante-dix dans le monde. Ces étranges et mystérieux chats appelés lykoi (qui signifie loup en grec) sont le fruit d’une mutation génétique naturelle inexpliquée. Avec leur pelage noir clairsemé, leurs pattes,le contour des yeux, le museau et les oreilles dénués de sous poils, ils semblent appartenir à la famille des loups-garous (et sortir d’un film d’épouvante !). Mais ne vous fiez pas à leur allure, ni à leur drôle de regard !

Pour Christine Auverdin Boulanger, seule éleveuse de Lykoi en France et première en Europe, « le lykoi n’est pas ce qu’il parait. Son apparence de loup-garou cache en réalité un comportement très attachant qui ressemble à celui d’un chien, explique-t- elle sur le site internet dédié à la race. C’est un chat affectueux et fusionnel qui aime son maitre à la folie. Et s’il peut parfois effrayer, il suffit de le caresser pour tomber sous son charme».

Les chats forestiers sont de retour

On croyait que le mystérieux chat sauvage ou chat forestier avait disparu de notre planète. Mais ce félin nommé Felis Silvestris, bien différent de l’affectueux minou qui squatte votre canapé, est bel et bien de retour.

Son espèce est protégée sur notre territoire depuis 1979. Souvent confondu avec le chat domestique, ce prédateur se distingue par sa stature imposante (jusqu’à 7,7 kg pour les mâles), sa queue courte et épaisse et ses membres robustes.

Ce gros chat tigré présente une bande dorsale noire qui s’étend de la moitié de son dos jusqu’à la racine de sa queue et des caractéristiques génétiques spécifiques. Même si sa population augmente, n’espérez pas le croiser près de chez vous. Il vit, en effet, en solitaire et ne sort que la nuit pour chasser les petits rongeurs, oiseaux et batraciens qui constituent sa nourriture préférée.

L’étude menée avec le CNRS de Lyon (depuis 1995) a noté qu’il avait principalement élu domicile dans les collines boisées de la basse et moyenne montagne (Vosges, Jura). Il n’est pas du tout un chat domestique, alors ouvrez l’œil !

Ils décodent nos mimiques

Incroyable, une étude menée par Morgan Galvan et Jennifer Vonk (scientifiques de l’université d’Oakland en Californie), publiée dans la revue Animal Cognition fin 2015, souligne que le comportement des félins varie selon les expressions humaines. Pour le prouver, les réactions de 12 chats ont été observés.

Les résultats ? Quand leurs propriétaire leur sourient ou font une mimique joyeuse, les félins ronronnent et se frottent à leurs jambes à la recherche de caresses. Mais face à une expression renfrognée, ils gardent leur distance. Idem quand il s’agit d’inconnus. Alors oui, nos mystérieux chats gardent un œil sur nos états d’âme !

Ils nous rendent plus productifs

En voulant déterminer les effets des images « kawaï » (mignon, en japonais), une équipe de l’université d’Hiroshima a fait visionner à des étudiants des photos et vidéos de chatons et de chiots, avant de leur faire accomplir des tâches de précision et de réflexion.

Les autres groupes observés regardaient d’autres types d’images. L’étude en a conclu qu’après avoir été attendris par des images de bébé animaux, les étudiants du premier groupe améliorent leur score de 16 %. Les autres stagnent à + 1 % de réussite. Les chercheurs en ont déduit une influence de ces images tendres sur la concentration, la patience et le soin. Alors ne culpabilisons plus de fondre devant les vidéos et lol cats de chatons qui circulent sur la toile ! (* Publiée dans la revue scientifique Plos One Us en septembre 2012).

Nous parlent-ils vraiment ?

C’est ce que nous saurons en2021 lorsque l’étude suédoise menée par Suzanne Schötz, chercheuse de l’université de Lund, sera terminée (interview National Geographic).

Son but est de définir si ces miaulement que les chatons émettent initialement seulement vis-à- vis de leur mère, et qu’ils reproduisent adultes à l’égard de leurs propriétaires ont une réelle signification.

Des duos chats-maitres, habitants dans deux régions de la suède, sont régulièrement enregistrés lors de diverses expériences. L’objectif ? Étudier en profondeur les vocalises des matous. Sont-elles différentes selon l’action, l’interlocuteur, l’émotion ? Nous en saurons bientôt plus sur le mystère du langage du chat.

A lire également : https://www.equilibre-et-instinct.com/blog/a-propos-du-chat/chats-comportement-bizarre/

PARTAGEZ
Article précédentQue faire en cas de morsure ?
Article suivantla domestication du chien
Passionné des animaux, j'ai réussi à en faire mon métier. Je suis responsable d’Équilibre et Instinct depuis bientôt 10 ans. Ecrire ces articles me permet de partager ma passion, et d'enrichir mes connaissances sur le monde animal tout en s'amusant.