Le chat et le câlin

Tout comme les êtres humains, les chats ont des caractères très différents. Ce sont des animaux indépendants mais certains sont plus câlins que d’autres. Un chat trop câlin ou qui, au contraire, refuse tout contact peut avoir développé un trouble du comportement. Il est important d’observer pour mieux comprendre son animal. Chat câlin ou pas ? Explications.

Des comportements opposés

Un chat câlin se manifeste en recherchant le contact avec son maître et sa famille ou avec les visiteurs de la maison. Il saute sur les genoux, se frotte contre les jambes et cherche à se faire caresser. À l’inverse, on observe que certains autres chats ne sollicitent pas du tout ce type de réactions.

Le chat qui n’est pas câlin

Il est possible qu’un chat ne soit naturellement pas câlin. Il ne recherche pas particulièrement le contact avec son entourage et vit aux côtés des humains sans tenter d’initier toute relation. Ce peut être tout à fait normal.

Si, en revanche, ce comportement est exacerbé, si le chat fuit réellement le contact et devient agressif, c’est qu’il a développé un trouble du comportement. Ce problème peut être alors tout ou en partie corrigé, avec l’aide d’un vétérinaire ou d’un comportementaliste félin. C’est une démarche longue qui nécessite toutefois beaucoup de patience et de dévouement.

Le chat trop câlin

À l’opposé, un chat trop câlin, « pot de colle », a vraisemblablement développé lui aussi un trouble du comportement, qu’on appelle l’hyper-attachement. Il ne supporte pas d’être séparé de son maître, le suit partout, monte sur ses genoux, donne des coups de pattes pour réclamer l’attention, etc. Ce type d’attitude peut, dans certains cas, avoir pour conséquence un stress important, l’automutilation, la destruction ou la malpropreté. Il nécessite également de consulter un vétérinaire ou un comportementaliste.

Les attentes affectives du maître

Le chat a la réputation d’être un animal câlin, qui aime se faire caresser. C’est, effectivement, souvent le cas, mais il ne faut pas négliger « sa personne ». En effet, nombre de propriétaires prennent parfois leur chat pour une peluche, une boule de poils à câliner quand bon leur semble.

Ils attrapent systématiquement leur animal dans leurs bras quand il passe près d’eux, vont régulièrement le caresser pendant son sommeil et l’appellent pour un oui pour un non. Ce type d’attente affective exigeante et récurrente de la part des humains peut avoir des conséquences néfastes sur le chat (et sur sa relation à son maître) car il aura tendance à se sentir agressé. Un chat a besoin que l’on respecte son espace, son sommeil et son temps d’activité.

Comment rendre un chat plus câlin ?

Certains chats, c’est leur caractère, ne deviendront jamais câlins ! Mais d’autres peuvent parvenir à être plus affectueux, si leur maître respecte leur espace et leur rythme biologique. Plus on laisse le chat venir de lui-même, plus il reviendra volontiers. En respectant ces quelques règles, il est probable que la relation homme-chat soit de plus en plus harmonieuse, et le chat suffisamment en confiance pour initier le contact :

  • ne pas déranger le chat quand il dort ;
  • ne pas prendre le chat dans ses bras systématiquement ;
  • ne pas forcément le caresser ou le prendre dans les bras lorsqu’il tente une approche ;
  • ne pas forcément le caresser s’il vient se coucher sur les genoux ou s’installer à côté ;
  • rester attentif à ses signaux :
    • si lors des caresses, il couche les oreilles, remue la queue, cesse de ronronner, a le dos parcouru de frémissements… c’est qu’il faut arrêter.

Les races de chats particulièrement câlins

C’est, bien sûr, variable selon les individus, mais certaines races de chats sont réputées plus câlines que d’autres :

  • persan ;
  • sacré de Birmanie ;
  • Ragdoll ;
  • chartreux ;
  • Maine coon ;
  • siamois.

A lire également : https://www.equilibre-et-instinct.com/blog/a-propos-du-chat/le-massage-pour-chat-pour-chat-heureux-et-detendu/