source : https://stocksnap.io/

Le chat Thaï, à la découverte de la race !

Le chat Thaï est un chat joyeux, joueur, indépendant et … très chat.

C’est pourquoi le maître idéal le traitera en respectant sa nature féline, mais aussi en jouant et même en parlant avec lui. L’une de ses particularités, en effet, est la grande richesse de ses vocalisations, qui en fait un interlocuteur vif sachant aussi exprimer de cette manière son intelligence.

Les origines du chat Thaï

Noble animal aux origines antiques bien établies, le chatThaï – comme son nom l’indique – vient de Thaïlande, l’ancien Siam, où il était un hôte privilégié de la cour royale. Sa rareté, due au fait que le gène himalayen est un gène récessif, l’a rendu important et recherché. Ce gène transmet les pointes colorées et les yeux bleus.

Les Anglais l’ont importé en Europe durant la seconde moitié du XIXe siècle. Durant les années vingt, sa popularité est déjà si grande qu’il se répartit dans une grande partie du monde. Mais, comme tous les chats, il faillit disparaître avec la Seconde Guerre mondiale.

Ce n’est que dans les années cinquante que les éleveurs le sélectionnèrent à nouveau, en fixant toutefois des standards qui éloignaient ce nouveau chat de l’ancien. C’est ainsi que naquit le Siamois actuel. Heureusement, certains amateurs se rendirent compte du problème et rétablirent la race originale qui, ne pouvant s’appeler Siamois, fut baptisée Thaï.

les caractéristiques du chat Thaï

Le chat Thaï est un chat de taille moyenne, compact, solide et musclé. Son aspect est donc un peu rustique. La tête est triangulaire et émoussée aux angles, avec des joues fortes. Il a aussi un nez qui ne doit pas être trop court. il est aussi droit et comportant un léger dénivelé là où il rejoint le front.

Les oreilles sont assez grandes, arrondies à la pointe et larges à la base. Les yeux sont bleu ciel, en forme de citron. Ils présentent aussi parfois une forme plus ou moins accentuée de strabisme (considéré comme un défaut dans les concours de beauté). Les pattes sont également musclées avec des pieds ovales et compacts. La longue queue est épaisse à la base et affinée à la pointe. La robe est dotée d’un poil court, dense et incliné.

La couleur du poil

Le chat Thaï porte clairement le gène himalayen en lui. Tous les colourpoints – et rien qu’eux – sont admis pour lui en rappelant que, même, si la couleur des pointes doit être très intense, celle de la robe sera néanmoins la plus pâle possible.

Le caractère

Presque trop extraverti, le chat Thaï s’exprime en faisant des vocalises. A tel point qu’il finit parfois par devenir franchement exaspérant . Cela  permet ainsi à l’homme d’avoir un ami qui non seulement le comprend mais se fait aussi comprendre. Néanmoins, il ne faut pas que cela devienne un défaut.

C’est un chat égalementtrès affectueux. Il est capable de grands élans d’amour. Il adore son maître au point d’accepter la laisse, chose très rare chez les félins. Le principal est de rester près de lui. Il a une grande capacité d’apprentissage et il est très obéissant. Ces deux caractéristiques, associées à sa vive intelligence, lui permettent de rapporter de petits objets et des balles durant le jeu.

Les soins

Chat casanier typique, le chat Thaï ne demande pas de soins particuliers ; il aime beaucoup la compagnie et les câlins. Très joueur y compris à l’âge adulte, il faut lui permettre d’exprimer sa vivacité.

 

Pour plus d’information : Voici le lien du http://www.thai-felines-club.com/