Les expositions félines : pour tout comprendre

Vous désirez présenter votre chat lors d’une exposition féline ?

Vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour présenter votre chat sous son meilleur jour ?

Aucun texte alternatif disponible.

Le premier conseil consiste à se tourner vers les secrétariats des clubs nationaux ou régionaux. C’est par eux que les propriétaires obtiendront des informations sur quand et comment inscrire leur chat, sachant que tout devra se faire dans les jours précédant la manifestation, afin de pouvoir rédiger le catalogue avec le nom et les données de tous les chats inscrits. Il faut également penser à mettre à jour les vaccins.

Le chat doit bien présenter. Le bain est essentiel pour mettre en valeur la souplesse du poil et il doit être donné le jour précédant l’exposition dans le cas des chats à poil long ou semi-long, et trois ou quatre jours auparavant pour les chats à poil court et les Siamois, afin que le poil ne soit ni trop souple ni gonflé, mais soyeux et bien collé au corps.

Il est également conseillé de préparer un petit trousseau à emporter avec le chat : des écuelles pour la nourriture et l’eau, une litière chat, des tapis et des rideaux à mettre dans la cage pour qu’elle soit confortable et que le chat soit un peu isolé de l’environnement, sans oublier les serviettes de toilette, les peignes, les brosses pour toiletter le poil, et un shampoing sec à n’utiliser qu’en cas de besoin.

Comment présenter le chat au juge ?

La norme veut que l’on se fie aux stewards, c’est-à-dire aux personnes qui travaillent avec le juge, de façon à présenter le chat sous son meilleur angle sachant que le premier coup d’œil a de l’importance.

En effet, un bon steward sait comment valoriser les attributs de la race et minimiser les défauts éventuels, alors que le maître ne sait pas toujours bien maîtriser son chat et, en outre, étant ému, prend le risque de le rendre également nerveux.

Aucun texte alternatif disponible.

Les règles de base de l’exposition féline

Les expositions sont un élément incontournable pour toute personne désireuse d’acquérir ou de commencer à élever des chats de race.

Elles représentent le point d’orgue des éleveurs qui exposent leurs plus beaux sujets de chats et font la promotion de leur activité, diffusant ainsi les races félines préservées.

Les expositions félines se déroulent généralement sur deux jours, souvent le samedi et le dimanche, dans des endroits plutôt agréables.

Elles sont organisées par les fédérations félines de chaque pays.

Les Fédérations nationales ont la charge de faire connaître, apprécier, améliorer et protéger les races félines. Elles sont aussi dépositaires des livres des origines. Elles délivrent les pedigrees.

L’image contient peut-être : 1 personne

Examen du chat par un vétérinaire

Il existe de nombreuses règles pour présenter un chat à une exposition. Lors de l’inscription, on délivre un règlement qui en établit la liste détaillée. Il existe cependant quelques notions essentielles que l’on doit connaître avant d’intégrer toute manifestation féline.

Tout d’abord, le chat doit être enfermé dans un sac transport chat, puis transféré dans la cage attribuée par les organisateurs, très facile d’ouverture et sans loquet.

Il faut en outre avoir sur soi le carnet de santé avec toutes les vaccinations en règle. Le chat sera identifiable grâce à un tatouage ou une puce.

Arrivé à l’exposition, un médecin vétérinaire observe et examine le chat. Il ne sera admis que s’il est jugé sain et parfaitement en règle. Ses griffes sont épointées, sans être coupées à la racine ni amputées. On peut présenter les chats à partir de 3 mois.

Rappelons que, dans certains pays européens, les chats blancs doivent être accompagnés du certificat sanitaire établi par le vétérinaire qui les suit, certificat attestant l’absence de surdité, défaut qui affecte heureusement de moins en moins les chats à poil blanc.

Les règles d’admission

Les expositions félines n’admettent pas les chats :

  • agressifs
  • trop toilettés avec des shampoings colorants ou un pelage plein de talc
  • aveugles
  • sourds
  • en cours d’allaitement
  • en gestation
  • présentant un strabisme
  • avec une hernie ombilicale, des anomalies testiculaires et la queue nouée
  • à griffes supprimées chirurgicalement.

Le chat idéal doit :

  • avoir les attributs spécifiques de la race à laquelle il appartient
  • jouir d’une excellente santé
  • ne pas avoir de pellicules ni de nœuds dans les poils
  • se laisser inspecter par le vétérinaire et le juge de compétition
  • avoir une dentition complète, harmonieuse et une parfaite fermeture en cisaille des mâchoires supérieure et inférieure, sans déformations de type prognathisme inférieur ou supérieur (c’est-à-dire mandibule ou mâchoire saillante)
  • avoir des yeux bien ouverts, sans défauts sur les paupières de type entropion ou ectropion, c’est-à-dire des paupières repliées vers l’intérieur ou l’extérieur.

PARTAGEZ
Article précédentLe Welsh Corgi Pembroke, à la découverte de la race !
Article suivantLe labrador, à la découverte de la race !
Passionné des animaux, j'ai réussi à en faire mon métier. Je suis responsable d’Équilibre et Instinct depuis bientôt 10 ans. Ecrire ces articles me permet de partager ma passion, et d'enrichir mes connaissances sur le monde animal tout en s'amusant.
[fbcomments]