miaulements bi-nutrition

Chasseur solitaire guettant sa proie, le chat est plutôt silencieux. Il a besoin de se faire le plus discret possible pour se protéger lui-même et mener à bien son activité prédatrice. Les chats cohabitent et communiquent entre eux à travers une gestuelle, des regards et l’émission de phéromones. Les miaulements sont généralement des appels. Voyons pourquoi et comment et arrêtons-nous en particulier sur le chat qui miaule la nuit.

Les miaous : des appels de jour comme de nuit

De jour comme de nuit, les miaulements sont forcément déclenchés par des événements précis.

Le miaulement implique que le chat recherche un être nécessaire à son bien-être ou son état émotionnel du moment. Il sert à localiser un animal avec lequel il a un lien de dépendance : des chatons et leur mère, des partenaires sexuels ou des animaux et leur soigneur.

Le miaulement est aussi l’expression d’un mal-être. Il est alors provoqué par une douleur ressentie par l’animal malade, par l’anxiété éprouvée dans une situation de confinement (chat enfermé) ou en cas de perte de repère (chat égaré, chat sénile).

Plus le chat récepteur des messages est éloigné, plus les miaulements seront bruyants. Et plus il sera dans un état émotionnel négatif, plus les miaulements seront sinistres.

Zoom sur les miaous du chat sénile : la sénilité du vieux chat est caractérisée par des miaulements rauques généralement associés aux déplacements du chat. Certains médicaments peuvent ralentir la perte cognitive du grand âge et limiter le stress engendré par ces nouvelles faiblesses.

Les  habitudes nocturnes

Le chat est un être crépusculaire. Il a d’ailleurs de nombreuses activités nocturnes, notamment :

  • la chasse aux rongeurs, comme les rats qui sont eux aussi du soir ;
  • la surveillance et l’exploration de territoires, en particulier s’ils sont fréquentés par des chats ou des chiens que leurs maîtres font rentrer la nuit.
  • Ce sont des curieux insatiables qui profitent de l’absence de danger pour pénétrer les lieux.

Toutes ces activités sont silencieuses, mais ce que le maître ne peut en revanche contrôler, c’est le développement des activités nocturnes des autres animaux, étrangers à la maison. Le chat enfermé note tous les indices laissés par leur présence. Il regarde par la fenêtre, connaît leurs horaires et le type d’activité lié à leur passage. Il sent les phéromones, en particulier celles de chats non stérilisés, et il entend les déplacements dans le même immeuble, sur les toits ou dans le jardin.

Le miaulement nocturne peut être un appel direct lancé à des chats fréquentant l’immeuble ou le quartier, ou bien une demande adressée au propriétaire afin d’avoir accès à l’extérieur pour pouvoir interagir avec un congénère ou chasser une proie repérée.

Les bagarres entre chats

Les chats sont territoriaux, en particulier lorsqu’ils n’appartiennent à personne, et doivent partager des centres de nourrissage et abris. Des bagarres peuvent éclater lorsque de nouveaux venus ne respectent pas les horaires établis pour la patrouille et l’usufruit des lieux, notamment si les ressources sont rares. On ne peut pas vraiment parler de miaulements, mais plutôt de vocalisations bruyantes et agressives dont le but est surtout d’impressionner l’adversaire et de le faire fuir.

En résumé, les cris nocturnes exprimés par les chats sont essentiellement liés à :

  • l’enfermement qui peut être source d’ennui et de frustration pour un animal aux activités nocturnes ;
  • la présence extérieure d’un congénère, en particulier s’il est agité ou en détresse, ou encore en chaleur ;
  • la maladie et surtout la sénilité chez le chat âgé.

Les autres significations des miaous de nuit

De jour comme de nuit, les miaous du chat peuvent avoir d’autres significations et ainsi exprimer l’instinct maternel, les chaleurs, l’enfermement.

Instinct maternel

En cas de séparation, même temporaire, les très jeunes chatons miaulent lorsqu’ils sont isolés de leur protectrice ; c’est leur façon d’appeler leur mère. De même, pour localiser des chatons aventureux et égarés, la mère tente de les appeler en miaulant. Le miaulement est ici le signe du lien d’attachement.

Les chats de compagnie apprennent aussi à obtenir ce qu’ils veulent en miaulant : attention et caresses. Ce sont des miaous de sollicitations, insistants et continus mais peu bruyants.

Les chaleurs chez les chattes

Lorsque les chattes sont en chaleur, elles éveillent la convoitise des mâles. Les partenaires miaulent pour s’avertir mutuellement de leur présence et disponibilité. Ces miaulements sont très bruyants et ressemblent aux pleurs et aux cris d’un bébé.

À noter : les vocalisations lors de rencontres entre mâles ne sont pas des miaulements.

L’enfermement du chat

Aucun animal ne naît pour être tenu en captivité. Le chat domestique d’intérieur peut s’accommoder à ce type de contexte dans un espace non exigu, si bien sûr ses besoins éthologiques sont respectés, s’il n’a pas connu la liberté et si le propriétaire joue le rôle de la mère chatte.

Les chats qui ne s’adaptent pas au confinement subissent un stress. Cela se traduit par un miaou particulièrement rauque, lugubre et très bruyant.

Que faire pour éviter les miaous chroniques la nuit du chat ?

Un certain nombre d’actions sont envisageables selon les contextes :

  • identifier le type de miaulement pour en comprendre la cause ;
  • stériliser le chat, si ce n’est déjà fait ;
  • faire voir et soigner le chat malade ou âgé par le vétérinaire (il existe des tranquillisants spécifiques pour la sénilité).

Il est très difficile, voire impossible, de rester sans réaction face aux miaulements récurrents d’un animal. Il souhaite forcément obtenir quelque chose de votre part. Être à l’écoute de son chat, c’est souvent prévenir pas mal de tracas !

Assurez-vous que votre chat ait accès à ses croquettes, son eau, une litière propre, ainsi qu’à son lieu de couchage habituel. S’il a déjà mangé sa ration, décalez les horaires de repas, fractionnez-les de façon à lui laisser des aliments disponibles pendant la nuit.

L’ennui

Si votre chat s’ennuie, essayez de partager les plages horaires d’activités :

  • Réservez les interactions sociales à la soirée.
  • Disposez une large gamme de jouets et nouveautés que vous alternerez pour renouveler son intérêt la nuit.
  • Faites garder votre chat pendant la journée par une personne qui le sollicitera dans un autre environnement peut être un remède à son ennui, surtout s’il y retrouve des copains.

Si vous avez des fringales nocturnes, ne prenez pas l’habitude de les partager avec votre chat, sous peine que ces rendez-vous gourmands ne se transforment en rituels.

L’envie de sortir

Si votre chat veut sortir et que vous n’y êtes pas favorable, assurez-vous qu’il puisse observer ce qui se passe à l’extérieur d’une fenêtre ou d’un balcon. Pour les chats tenus en appartement, leur donner accès à une fenêtre ouverte peut les calmer. Veillez toutefois à la sécuriser pour éviter les chutes. Attention, rappelons qu’un chat qui ne s’adapte pas au confinement ne doit pas être tenu enfermé.

Si votre extérieur est fréquenté par des chats étrangers, essayez de leur bloquer l’accès par une clôture électrique ou un jet d’eau déclenché par un détecteur de mouvements. Ne laissez pas enfin de nourriture à disposition dehors.

A lire également : https://www.equilibre-et-instinct.com/blog/a-propos-du-chat/vie-quotidienne/miaulements-chat-comprendre/

PARTAGEZ
Article précédentSon travail et son chien, compatible ?
Article suivantLa zoothérapie
Passionné des animaux, j'ai réussi à en faire mon métier. Je suis responsable d’Équilibre et Instinct depuis bientôt 10 ans. Ecrire ces articles me permet de partager ma passion, et d'enrichir mes connaissances sur le monde animal tout en s'amusant.