Nourrir un chat : avoir les bons réflexes

Nourrir un chat n’est pas aussi facile qu’on le pense ! Entre idées fausses ou préconçues et la réalité, il faut faire attention à ne pas commettre d’impair

Chez le chat adulte prédisposé à l’obésité (chat castré et chat sédentaire, par exemple), il est recommandé de proposer un produit light pour chat. Les avantages sont nombreux :

  • Diminution de l’apport énergétique grâce à un taux de lipides réduit à un taux de protéines augmenté,
  • Maintien de la masse musculaire grâce à leur taux protéique et à une supplémentation en L-carnitine,
  • Renforcement de la satiété grâce aux fibres qui augmentent le volume de la ration.

Sachez aussi que les aliments humides sont les moins denses en énergie. En effet, plus un aliment contient d’eau, moins il apporte d’énergie pour la même quantité consommée.

Réguler la prise alimentaire : les gestes essentiels pour bien le nourrir

Peser la nourriture du chat, ne pas se fier seulement aux quantités recommandées, mais ajuster la ration si le poids du chat varie.

Le nourrir n’est pas facile ! Le chat est un animal difficile voire capricieux face à sa gamelle.

Répartir l’aliment humide en autant de repas que possible et laisser l’aliment sec en libre-service (mais en quantité contrôlée). En effet, s’il n’a que 2 ou 3 repas, le chat apprend à ingurgiter de plus grandes quantités.

Éviter les extras et éduquer toute la famille.

À titre d’exemples :


  • 25g de thon en boîte = 28 kcal,

  • 30g de couenne de jambon = 255 kcal,

  • 100ml de lait entier = 58 kcal
,
  • 2 cuillères de yaourt = 41 kcal,
  • 
43g de pâté de foie = 154 kcal.

  • Pour mémoire, un chat de 4kg a besoin de 240 kcal/jour à l’entretien.

Répondre aux sollicitations du chat par des caresses ou des jeux, jamais par de la nourriture. Sinon, le chat va rapidement apprendre à mendier !

Inciter le chat à prolonger son repas en rendant la nourriture moins accessible (jouets pour chat, distributeurs de croquette pour chat, cachettes…).

Sport et exercices : essentiel pour un bon régime

Si le chat peut sortir en toute sécurité, il faut le lui permettre. S’il reste enfermé sans aucune activité, il risque de grossir même avec un aliment allégé.

En tant que maître, vous devez accepter de jouer régulièrement avec votre chat et lui organiser des activités en votre absence (portique, jeux, jouets alimentaires…).

Ceci afin de développer sa stimulation psychique et d’éviter une relation exclusivement basée sur la distribution de nourriture

Attention aux mauvaises interprétations

Un excès de poids chez un chat n’est pas un signe de bonne santé et son inactivité ne traduit pas forcément un caractère calme, comme le pensent certains propriétaires de chats obèses.

Comment nourrir un chaton ?

Un chat ne doit pas recevoir des repas à heures fixes. C’est un grignoteur qui aime répartir sa consommation alimentaire tout au long de la journée.

Ne cherchez donc pas à instaurer avec lui un rituel autour des repas comme vous le feriez avec un chien. La relation affective avec lui doit s’installer autour des câlins et des jeux plutôt qu’autour de la nourriture. 

Mesurez une fois par jour la ration à laquelle il a droit et donnez-lui en plusieurs fois si votre chat a tendance à être boulimique. S’il réclame à manger, ne cédez pas. Remplissez sa gamelle hors de sa présence et laissez-le manger à son rythme, en libre-service…

Face à l’anxiété

Certains chats anxieux ont tendance à vouloir apaiser leur stress en mangeant. Il ne faut surtout pas amplifier ce trouble en répondant à toute demande d’attention de la part du chat par une distribution de nourriture. Si votre chat a du mal à contrôler sa consommation alimentaire, faites en sorte que l’aliment devienne une récompense plutôt qu’un dû. 

et toujours le jeu

Le jeu est un excellent moyen d’augmenter les dépenses énergétiques de votre chat et il est indispensable au bien-être des chats qui vivent à l’intérieur en permanence.

Faites jouer votre chat deux ou trois fois par jour au moins, avec des jeux pour chaton variés qui stimulent son instinct de chasseur. Cachez, par exemple, des croquettes dans une balle qu’il doit faire rouler pour obtenir à manger. Vous pouvez aussi cacher quelques croquettes un peu partout chez vous, en en plaçant certaines en hauteur.

A lire également : https://www.equilibre-et-instinct.com/blog/a-propos-du-chat/les-5-erreurs-de-lalimentation-chez-le-chat/