Nourriture pour chat : Les différentes matières premières

En ce qui concerne la nourriture pour chat, on entend par « matières premières » les différents produits d’origine végétale ou animale, à l’état naturel, frais ou conservé, et les dérivés de leur transformation industrielle.

Cela englobe également les substances organiques ou inorganiques, comprenant ou non des additifs.

Ils sont destinés à être utilisés pour l’alimentation des animaux par voie orale :

  • soit directement tels quels,
  • soit après transformation. (pour la préparation d’aliments composés pour animaux ou en tant que support de pré mélanges) (art. 2 décret 86-1037 modifié par le décret 2000-778).

La réglementation

La réglementation est relative et concerne les sous-produits et les produits qui en sont dérivés fixe des conditions :

  1. de collecte,
  2. de transport,
  3. d’entreposage,
  4. de manipulation,
  5. de traitement
  6. et de transformation,
  7. d’utilisation
  8. d’élimination de l’ensemble de ces matières tout au long de la chaîne alimentaire humaine et animale.

Elle vise à garantir que les différentes catégories de sous-produits animaux n’entrent que dans certaines filières autorisées jusqu’à leur élimination ou leur utilisation sans risque. En particulier.

Elle prescrit que les sous-produits animaux ne peuvent plus retourner dans la chaîne alimentaire humaine.

Elle fixe également les conditions pour que seuls ceux ne présentant aucun danger pour la santé humaine ou animale puissent entrer dans la filière de l’alimentation animale.

http://agriculture.gouv.fr/les-sous-produits-animaux-et-les-produits-qui-en-sont-derives

« Aliment pour animaux familier »

Ce sont les aliments destinés aux animaux familiers contenant des matières de catégorie 3

  • Les matières premières d’origine animale proviennent exclusivement d’animaux issus d’abattoir et déclarés propres à la consommation humaine. tout cela est fait après inspection sanitaire par les services vétérinaires officiels.
  • Les matières de catégorie 3 comprennent les sous-produits animaux correspondant aux descriptions ci après ou toute matière contenant de tels sous-produits
  • Les parties d’animaux abattus qui sont propres à la consommation humaine, en vertu de la législation communautaire. Ils ne sont pas destinées à la consommation humaine pour des raisons commerciales
  • Les parties d’animaux abattus qui ont été déclarées impropres à la consommation humaine. Elles doivent être exemptes de tout signe de maladie transmissible aux êtres humains ou aux animaux. Elles sont issus de carcasses propres à la consommation humaine en vertu de la législation communautaire.

chat mangeant croquettes

Les peaux, les sabots et les cornes, les soies de porcs et les plumes issus d’animaux mis à mort à l’abattoir, après avoir été déclarés, à la suite d’une inspection ante mortem, propres à être abattus à des fins de consommation humaine conformément à la législation communautaire

Autres ingrédients qui entrent en compte pour la nourriture pour chat :

  • les céréales, c’est à dire toutes les espèces de céréales, quelque soit leur présentation ou les produits obtenus par la transformation de l’amande farineuse des céréales,
  • les légumes : frais ou conservés par un traitement approprié,
  • les sous produits d’origine végétale = qui proviennent du traitement des produits végétaux (céréales, légumes, légumineuses et graines oléagineuses)
  • Les extraits de protéines végétales = tous les produits d’origine végétale dont les protéines ont été concentrées par un traitement approprié, qui contiennent au moins 50 % de produit brut par rapport à la matière sèche, et qui peuvent avoir été restructurées,
  • Les substances minérales,
  • Les sucres,
  • Les produits de boulangerie

Il est à noter que les viandes d’équarrissage (cadavres, saisies sanitaires d’abattoir et matières à risques spécifiés des encéphalopathies spongiformes) sont détruites par incinération. Elles n’entrent pas dans la fabrication de la nourriture pour chat.