Les règles de l’alimentation du chat

L’alimentation du chat obéit à des règles. Il faut les connaitre afin de nourrir au mieux votre animal. Vous lui procurerez ainsi bien-être et une vie de qualité dans les meilleurs conditions.

Peu mais souvent

De nombreux petits repas sont tout à fait indiqués, que le chat prendra surtout durant les heures nocturnes, plutôt qu’en un seul repas famélique, typique de situations de stress (même dans la nature) et entraînant l’obésité et autres dysfonctionnements. Il faut habituer le chat dès son plus jeune âge à prendre ses repas de manière autonome.

Les règles d’or : Des rations équilibrées

Réglez la quantité sur la base du poids de votre chat. La nourriture de votre chat doit idéalement être pesée. Vous éviterez ainsi tout risque d’obésité. Pour les boîtes de nourriture industrielle, les portions sont indiquées en fonction du poids de l’animal. Il faut respecter ces doses et ne rien donner au chat en dehors des repas.

Attention aux changements soudains

Habituez petit à petit votre chat à la nouveauté et ne cherchez pas à expérimenter de nouveaux plats ou des goûts insolites.

L’eau est importante

Le chat n’est pas un grand buveur. Il absorbe la plus grande partie des liquides avec la nourriture et sans avoir besoin de boire. Pour cette raison, optez pour une alimentation qui prévoit au moins un repas humide par jour. Les soupes préparées avec du bouillon de viande ou de légumes et enrichies avec des céréales, de la viande ou du fromage peuvent très bien faire l’affaire.

Les règles d’or : Pas de « restes »

Le chat n’est pas un être humain et ne doit pas être alimenté comme nous, ou pire, avec nos restes. Cette habitude est de plus source d’un stress important chez l’animal, qui se répercute aussi dans ses rapports avec son maître et la vie de la famille, provoquant des conflits et des disputes inutiles au moment des repas. Rappelez-vous que certaines libéralités dictées par l’affection sont dangereuses pour la santé du chat (par exemple lui donner des gâteaux et autres « gâteries »).

Vérifiez la température de la pâtée

Les aliments ne doivent pas sortir du réfrigérateur lorsqu’ils sont présentés au chat, ni être trop chauds. L’idéal est une température moyenne semblable à la température corporelle. Une fois le repas servi, sauf s’il s’agit de croquettes sèches, il ne doit pas être laissé plus de trois ou quatre heures à disposition du chat.

Non aux sucreries

C’est l’une des règles d’or! L’élimination des sucreries et du sucre de l’alimentation du chat doit être une règle absolue. Le chocolat, en plus de le nourrir trop, peut entraîner un empoisonnement à la théobromine. Cependant, vous pouvez tout à fait lui offrir une friandise pour chat de temps en temps.

Toujours besoin d’aide

Nourrir un félin n’est pas chose aisée. Les chats sont des animaux qui nécessitent soins et attention ! Pour l’alimentation de votre chat adulte, votre chaton ou votre matou senior, il ne faut rien laisser au hasard. Rations équilibrées et adaptées sont de mise. Le site d’équilibre et instinct et son blog vous apporterons de nombreuses réponse et l’équipe sera présente pour répondre à vos questions.