Offrir un animal de compagnie à Noël en 2019: oui ou non ?

Offrir un animal de compagnie à Noël en 2019: oui ou non ?

Offrir un animal de compagnie à Noël : oui ou non ?

 

offrir un cat chien

Offrir un animal de compagnie à Noël : oui ou non ? Vos enfants vous parlent depuis des mois de ce chiot ou ce chaton dont ils rêvent et dont ils promettent de s’occuper jusqu’à la fin de ses jours, et vous êtes prêt à craquer ?

Vous ne seriez pas les premiers à offrir un animal de compagnie comme cadeau de Noël…

Généralement, la fin d’année marque un pic dans les ventes de chiots et de chatons. Un achat qui n’est pas anodin.

Mais hélas, bon nombre des adorables boules de poils qui ont émerveillé les enfants le 25 décembre au matin finissent quelques mois ou semaines plus tard dans un refuge. Fort heureusement, ils sont aussi nombreux à rester toute leur vie au sein de la famille.

Achetés ou acquis gratuitement pour les fêtes de fin d’année… et abandonnés quelques mois plus tard. C’est le triste sort que connaissent malheureusement bon nombre d’animaux victimes du choix précipité ou de l’achat coup de cœur.

L’animal «cadeau» à Noël : une mauvaise idée !

Le chiot ou le chaton, aussi craquant soit-il lorsqu’il n’est qu’une boule de poils, n’a rien d’une peluche ou d’un jouet. Céder au caprice de l’enfant peut conduire à bien des déboires car il ne pourra généralement pas assurer la prise en charge de l’animal de A à Z. La famille doit en avoir conscience et partager, elle aussi, ce désir de faire l’acquisition d’un animal de compagnie.

De même, offrir un chiot ou un chaton à un maître qui a perdu son animal sans lui demander son avis et même si cela peut partir d’un bon sentiment, n’est pas nécessairement une bonne idée.

Bonne idée ??

Alors offrir un animal de compagnie à Noël, bonne idée ou non ?

Non, si :

  • Vous n’avez pas vraiment envie d’avoir un animal mais vous souhaitez réaliser le rêve de votre enfant : offrez-lui plutôt une peluche ! Un animal n’est pas un jouet que l’on peut échanger ou jeter quand on ne s’y intéresse plus.
  • Votre travail occupe plus de 15 heures par jour et vous n’avez jamais une minute à vous, ni la semaine, ni le week-end. Vous êtes toujours en vadrouille et ne pourrez pas faire garder votre animal à chaque fois que vous vous absentez, ni l’emmener avec vous.
  • les fins de mois sont compliquées à boucler : un animal coûte cher tant en matière d’alimentation et d’entretien que de soins vétérinaires.
  • Vous n’avez ni l’envie, ni le temps d’éduquer un animal.

Oui, si :

  • Cette décision est réfléchie et non prise sur un coup de tête pour faire plaisir aux enfants à Noël.
  • Vous êtes certains de pouvoir assumer un animal pendant plus de 10 ans : un animal représente un gros budget. Il est donc très important de s’assurer d’avoir les moyens de le nourrir, l’entretenir et le soigner.
  • Vous avez du temps à consacrer à un animal. Sortir son chien 10 minutes en rentrant du travail ne suffit pas ! Nos meilleurs amis à 4 pattes ont besoin de  courir, jouer, observer. Et si les chats sont plus indépendants, un félin qui reste seul toute la longue journée sera malheureux.
  • Vous êtes prêts à faire des sacrifices pour ce futur membre de la famille : certains jours, vous n’aurez pas envie de sortir pour promener votre chien. Mais il faudra malgré tout le faire !

Offrir un animal demande des réflexions : Noël ne doit pas être juste un prétexte !

C’est pour de nombreuses années que les nouveaux maîtres vont s’engager. Cela impose parfois quelques concessions (vacances, déplacements, garde) ou, du moins, une certaine organisation.

Grasses matinées perturbées, nuits parfois agitées… Comme un enfant, un animal demande des sacrifices. Une chose dont il faut être bien conscient avant d’envisager l’adoption d’un compagnon à 4 pattes.

Se poser les bonnes questions

Personne seule ou en famille, le choix d’accueillir un chien ou un chat exige de se poser quelques questions. Il est tout d’abord essentiel de se renseigner sur la race ou sur le type de chien ou chat que l’on souhaite acquérir.

Quel est son caractère de manière générale? Cohabite-t-il sans problèmes avec les enfants, d’autres animaux, ses congénères? À quoi ressemblera-t-il à l’âge adulte (poids, taille, poils)?

Budget santé

Certaines races sont prédisposées à des maladies ou sont plus fragiles que d’autres.

L’alimentation, l’entretien (toilettage), le besoin d’exercice sont autant de facteurs à prendre aussi en compte avant de franchir le pas.

Les maîtres souhaitent prendre les devants en cas de maladie et/ou d’accident . Ils pourront contracter une assurance santé animale pour chien ou chat dès ses 2 mois. Cela permettra de faire face à d’éventuels frais vétérinaires pouvant, dans certains cas, être rapidement élevés.

Changement de vie après Noël

Le mode de vie du (ou des) futur(s) maître(s) doit aussi convenir au chien ou au chat. Il va partager de 10 à parfois 20 ans la vie de son nouveau foyer. Si le chat s’adapte assez facilement partout, certains chiens ne sont pas faits pour une vie citadine. Et cela n’a parfois rien, ou pas grand chose, à voir avec leur taille!

De grands chiens vont s’adapter sans problème à une vie en appartement dès lors que l’on respecte leurs besoins. Alors que des chiens de petite race (cachant bien leur jeu!) vont s’avérer ingérables en ville. D’autres ne supportent pas la solitude.

Pas n’importe comment ni n’importe où

La logique voudrait que celui qui cède un animal prenne le temps de s’assurer que tel chien ou chat correspondra bien aux attentes des nouveaux maîtres. Mais cela n’est pas toujours le cas.

Suivant la race choisie, il faudra parfois patienter quelques mois. Il arrive que les chiots et chatons soient réservés à l’avance, dès leur naissance.

Il faut porter une attention particulière lors de l’achat d’un chien ou chat dont le prix  peut être élevé :

  • son origine (traçabilité)
  • la manière dont est conduite la période de socialisation.

Toute une série de documents devront, par ailleurs, être remis lors de l’acquisition.

À une époque où l’on peut acheter un animal de compagnie en quelques clics sur Internet, et même bénéficier d’une livraison à domicile, le pire côtoie souvent le meilleur!

Avertissement : à méditer avant Noël

Quitte à se répéter :

  • Laissez mûrir l’idée d’acquérir votre nouveau compagnon,
  • Visitez plusieurs élevages et/ou refuges,
  • Prenez le temps de la réflexion et, surtout, ne craquez pas sur la première boule de poil venue. Bébés, tous les chatons et tous les chiots font craquer n’importe qui.

Ce n’est qu’en faisant l’acquisition de votre chiot ou de votre chaton en toute connaissance de cause que vous pourrez établir une bonne relation avec votre animal. Une relation de confiance, d’amour et de tendresse réciproque.

A propos de l'auteur

Julien Moureaux

Passionné des animaux, j'ai réussi à en faire mon métier. Dans l'entreprise depuis plus de 10 ans et en tant que chef de projet communication, écrire ces articles me permet de partager ma passion, et d'enrichir mes connaissances sur le monde animal tout en s'amusant.

Publicité

Nos vidéos

Chargement...