Après la stérilisation, le métabolisme du chat se modifie et ses besoins nutritionnels évoluent. Plus exposé au risque d’embonpoint et aux calculs rénaux, il doit dès lors recevoir une alimentation adaptée. Décryptage de la nourriture à donner à un chat stérilisé.

Quelle nourriture après la stérilisation ?

Après la stérilisation, les besoins énergétiques du chat diminuent de 20 à 30 %. Se contenter de réduire les quantités n’est pas une bonne solution, car les besoins de l’animal en minéraux, vitamines, protéines et fibres sont toujours les mêmes. Il ne s’agit donc pas d’affamer le chat stérilisé, mais de lui donner une alimentation moins riche en lipides pour éviter la prise de poids.

Afin de préserver le système rénal et de diminuer le risque de calculs, la nourriture du chat stérilisé doit être parfaitement équilibrée et contenir des protéines de qualité, de préférence issues de viandes blanches pour réduire l’apport en graisses. Les minéraux ne doivent pas être présents en excès, mais justement dosés.

Certains acides aminés comme la DL-méthionine permettent par ailleurs de maintenir un pH urinaire idéal, tandis qu’une complémentation en taurine facilite l’assimilation des bonnes graisses, indispensables pour la bonne santé du chat. La levure de bière est également un élément précieux dans l’alimentation du petit félin, et permet de renforcer son système nerveux et immunitaire.

Il est également possible, si le chat ne mangeait jusqu’ici que des croquettes, d’introduire de la pâtée pour une alimentation mixte apportant une source d’hydratation supplémentaire.

La transition alimentaire, de l’ancien aliment vers l’aliment adapté aux chats stérilisés, peut être entamée une dizaine de jours avant l’opération. Ainsi, dès qu’il recommencera à manger, le chat consommera une nourriture adaptée sans qu’un stress supplémentaire lié à un changement d’alimentation ne vienne s’ajouter au stress provoqué par l’opération.

Pourquoi le chat stérilisé a-t-il des besoins nutritionnels spécifiques ?

La stérilisation comporte de nombreux avantages pour le chat : cet acte chirurgical permet tout d’abord de limiter la surpopulation féline, réduit le phénomène de marquage urinaire, les risques d’affections de la prostate et de tumeurs mammaires. Une fois stérilisé, le chat est généralement plus calme, moins bagarreur et moins fugueur.

L’opération entraîne chez le chat des modifications hormonales, notamment la diminution des taux d’hormones sexuelles que sont la testostérone et les œstrogènes. Or, ces hormones contrôlent l’activité d’une enzyme appelée lipoprotéine lipase (LPL), qui régule le stockage des graisses. Cette enzyme n’étant plus régulée, le chat est plus susceptible de prendre du poids si son alimentation n’est pas adaptée.

Par ailleurs, la stérilisation augmente le risque de calculs rénaux en raison de certaines modifications du tractus urinaire. L’obésité étant un facteur aggravant, il est doublement nécessaire de bien choisir la nourriture à donner à un chat stérilisé.

Le contrôle des quantités et l’importance de l’activité physique

Une fois que vous avez choisi la nourriture adaptée à donner à votre chat stérilisé, quelques règles importantes doivent être respectées. Tout d’abord, il convient plus que jamais de faire attention aux quantités : la nourriture doit être pesée pour que les besoins journaliers de l’animal ne soient pas dépassés, et tout apport supplémentaire, une gourmandise pour chat par exemple, doit être pris en compte.

Enfin, l’activité physique est indispensable pour permettre au chat stérilisé de se stabiliser à un poids idéal. S’il n’a pas accès à un jardin ou à tout autre espace extérieur, n’hésitez pas à jouer régulièrement avec lui ou à lui proposer en votre absence des jeux qui stimuleront son intellect tout en lui permettant de se dépenser.