Le diabète du chat est une maladie grave, qui nécessite un traitement à vie, reposant généralement sur des injections d’insuline et des médicaments, ainsi que sur un régime alimentaire adapté. Comment choisir la bonne alimentation pour chat diabétique?

Le régime alimentaire du chat diabétique

Tout d’abord, il est indispensable de réduire de manière drastique, voire de supprimer totalement l’apport en glucides, notamment en sucres rapides, que l’alimentation industrielle de mauvaise qualité contient souvent en excès.

La nourriture du chat diabétique doit également être pauvre en matières grasses, avec environ 25 % de lipides maximum sur la matière sèche, pour éviter l’obésité ou favoriser la perte de poids si l’animal est déjà en surpoids.

L’alimentation pour chat diabétique doit en revanche être riche en protéines de qualité pour une assimilation optimale. Idéalement, on préfèrera des protéines issues de viandes maigres. Enfin, une quantité contrôlée de fibres est également nécessaire. Grâce à cet apport, l’animal atteindra rapidement la satiété, et fera le plein d’énergie sans avoir à manger de grandes quantités.

La nourriture humide telle que la pâtée pour chat a l’avantage de constituer une source d’hydratation supplémentaire, et peut être recommandée par le vétérinaire si le chat diabétique boit beaucoup. Dans tous les cas, l’animal doit avoir de l’eau fraîche à volonté en complément de sa nourriture. Un chat dont le diabète est bien équilibré voit peu à peu régresser cette soif excessive.

Par ailleurs, la régularité des repas est également fondamentale pour éviter les pics de glycémie. Comme le chat est un animal qui se nourrit naturellement tout au long de la journée et multiplie les petites prises alimentaires, il est important de respecter son rythme et de lui laisser sa nourriture en libre accès.

En revanche, s’il a tendance à manger excessivement et présente un surpoids, il faudra dans ce cas veiller à lui servir au moins deux rations quotidiennes pour équilibrer sa glycémie. Les distributeurs de croquettes ludiques, qui se présentent sous forme de jouets, peuvent également être une solution pour lui permettre de réguler les quantités ingérées, et de les répartir sur la journée.

Enfin, en plus du régime alimentaire adapté et du traitement de fond, un chat diabétique doit idéalement faire un peu d’exercice chaque jour. Attention toutefois à ne pas le fatiguer ni à provoquer une dépense brutale d’énergie, qui peut avoir comme conséquence de faire chuter sa glycémie. En revanche, des jeux de quelques minutes sont bénéfiques pour son organisme.

Le diabète chez le chat : causes, symptômes et traitements

Bien connu chez l’humain, le diabète est une maladie qui n’épargne pas les chats. Il existe plusieurs types de diabète, dont les causes peuvent être multiples.

Le diabète de type I, dit juvénile, touche les jeunes chats et est provoqué par un dysfonctionnement du pancréas qui ne sécrète pas normalement l’insuline. Le diabète de type II, dit gras, ne nécessite pas d’injections d’insuline. Il se manifeste par une augmentation du taux d’insuline dans le sang. Enfin le diabète de type III, appelé diabète maigre, se caractérise par un trop faible taux d’insuline, et vient souvent succéder au diabète de type II.

Il peut être lié à une alimentation trop riche ou en trop grande quantité, responsable d’un surpoids ou d’une obésité. L’âge est également un facteur prédisposant, tout comme l’hérédité ou la race : les chats birmans, par exemple, ont plus de risque de développer un diabète.

Les symptômes du diabète sont variés, mais on retrouve généralement des signes évocateurs, comme une soif excessive et des urines abondantes. L’appétit est souvent perturbé, le chat diabétique mangeant très peu ou au contraire très souvent. Dans les deux cas, il perd la plupart du temps beaucoup de poids. Ces symptômes sont souvent associés à une grande fatigue, et parfois à un pelage moins beau que celui d’un chat en bonne santé.

Si un chat atteint de diabète ne peut pas en guérir, il peut toutefois être stabilisé par des traitements adaptés, qui impliquent souvent des injections d’insuline à heures fixes. Par ailleurs, une alimentation spécifique pour chat diabétique, à mettre en place avec un vétérinaire, est indispensable.