Le risque de transmission du virus des chiens et chats à l’Homme est quasiment nul. Toutefois, des précautions sont à prendre, le virus peut se retrouver sur leur pelage par inadvertance.

Un chat a été testé positif au Covid-19 en Belgique. Il a été contaminé par son maître. Deux chiens ont été diagnostiqués à Hong Kong ces dernières semaines, lors d’une campagne de dépistage sur une vingtaine d’animaux de compagnie dont les propriétaires sont porteur du coronavirus. Toutefois, les cas de contamination sur des animaux de compagnie sont rares. 

L’animal domestique ne transmet pas ce virus à l’Homme 

Selon plusieurs analyses scientifiques, rien n’indique que les chiens et chats puissent transmettre le coronavirus à l’Homme. L’ANSES et l’OMS se sont prononcés à ce sujet. En revanche, l’humain peut contaminer son animal de compagnie. C’est une transmission unilatérale en cas de contacts très rapprochés entre l’animal et son maître infecté.

Nos animaux de compagnie devraient-ils avoir peur de nous ? Pas vraiment puisqu’ils ne tombent pas malade selon le docteur Durand. Le chien ou le chat ne va pas reproduire le virus en grande quantité, contrairement aux humains. C’est pour cette raison que le risque de contamination est très faible de l’animal à l’Homme et, à l’inverse, très important de l’Homme à l’Homme.  

Les chiens ou les chats peuvent, en revanche, représenter une surface inerte comme vos courses ou une poignée de porte ou un bouton d’ascenseur. Le virus peut se retrouver sur l’animal.

Des précautions sont, toutefois, à prendre. Il est recommandé de confiner autant que possible son animal de compagnie et d’appliquer les gestes barrières : éviter les bisous, éternuer dans son coude, garder une distance d’un mètre avec les passants quand vous promenez votre chien …

Vous croisez une voisine porteuse du coronavirus. Elle vous parle de loin mais, en caressant votre chien, ses postillons se retrouveront sur ses poils et vous risquez d’être contaminé. 

Pas de gel hydroalcoolique. Des animaux brûlés arrivent aux urgences

Cela peut paraître évident, il ne faut absolument pas laver son animal avec du gel hydroalcoolique. On peut passer une lingette avec de l’eau savonneuse sur son chat ou son chat, utiliser du savon de Marseille sur son pelage mais certainement pas du gel hydroalcoolique. Des animaux brûlés arrivent aux urgences.

Seules les urgences sont acceptées chez les vétérinaires 

Les vétérinaires prennent aussi des mesures pour limiter la propagation du coronavirus :  Désinfection de la salle de consultation entre chaque patient. Seules les urgences sont acceptées et sur rendez-vous, s’il y a une urgence vitale. Pour un abcès, une plaie évidemment il ne faut pas attendre la fin du confinement. Mais il est inutile de venir pour des bobos du quotidien, des vaccinations ou des coupes de griffes. Ces rendez-vous seront remis à plus tard. Certains vétérinaires ne font rentrer que les animaux dans leur cabinet. Les propriétaires les déposent puis les récupèrent sur le parking.

Les associations de défense des animaux ne le répéteront jamais assez : n’abandonnez pas vos animaux !

La crise économique va t-elle entraîner des abandons ? 

En revanche toutes les associations redoutent des abandons pour des raisons économiques. Cette crise sanitaire est aussi une crise économique.

A lire également : https://www.equilibre-et-instinct.com/blog/a-propos-du-chat/animal-et-confinement/

A lire également : http://www.animaux-online.com/article,lecture,2215_coronavirus-toutes-les-informations-relatives-aux-animaux;20.html

A lire également : https://www.lci.fr/psycho/consultation-psy-16-l-animal-de-compagnie-le-meilleur-ami-de-l-homme-confine-2150348.html