L’éthologie est une discipline scientifique qui s’est développée au cours du 20ème siècle. Basée sur l’observation du comportement des animaux, elle s’intéresse à différents aspects et s’applique aujourd’hui à plusieurs domaines.

Comment définir l’éthologie?

L’éthologie désigne l’étude du comportement de toutes les espèces animales, des invertébrés à l’humain, dans leur milieu naturel. Si des observations sont également menées dans des environnements expérimentaux, les éthologues privilégient toutefois les études sur le terrain, pour découvrir et décrire le plus fidèlement possible la réalité des comportements.

Cette discipline scientifique étudie 6 grands domaines :

  • les comportements sociaux
  • les comportements territoriaux
  • les comportements liés à la reproduction
  • les comportements relevant du domaine de la communication
  • les comportements alimentaires
  • les comportements liés aux déplacements

Les éthologues célèbres

Parmi les figures célèbres de cette discipline, on peut mentionner Charles Darwin qui, s’il n’était pas à proprement parler éthologue, s’est néanmoins beaucoup intéressé au comportement des animaux. Il a notamment élaboré le concept de sélection sexuelle, en se référant au concept de sélection naturelle.

Toutefois, il faut attendre le 20ème siècle pour assister véritablement à la naissance de l’éthologie moderne, avec les travaux de Nikolaas Tinbergen, Karl von Frisch et Konrad Lorenz, qui reçurent en 1973 le prix Nobel de physiologie et de médecine.

On peut également mentionner le travail de Dian Fossey, qui s’est spécialisée dans l’étude du comportement des gorilles, en majeure partie au sein des forêts du Rwanda.

Quant à Boris Cyrulnik, neuropsychiatre de formation, il dirige désormais le diplôme universitaire d’éthologie humaine à l’université de Toulon.

Le travail des éthologues

Le travail des éthologues est essentiellement basé sur l’observation et la description du comportement des animaux.

Ils observent notamment le phénomène d’inter-attraction, qui repose sur la modification mutuelle du comportement de deux individus, mais aussi l’effet de groupe, la territorialité et les organisations hiérarchiques au sein d’un groupe.

Ils élaborent des éthogrammes, c’est-à-dire des catalogues de comportements développés par une espèce dans un certain contexte. Ainsi, tous les comportements liés au territoire, à la reproduction, à l’alimentation, aux déplacements, à la communication ou encore aux interactions sociales sont méticuleusement observés, décrits et répertoriés.

Les éthologues travaillent également à distinguer ce qui, dans les comportements des animaux, relève de l’inné, à savoir l’instinct premier, ou de l’acquis, qui se développe tout au long de la vie.

Les champs d’application de l’éthologie

Aujourd’hui, les travaux des éthologues sont utilisés dans de nombreuses situations. On fait ainsi appel à eux dans les parcs zoologiques, pour améliorer les conditions de vie des animaux en captivité et enrichir leur environnement afin de contribuer à leur bien-être.

Grâce à leur connaissance des animaux et de leur comportement, les éthologues peuvent également détecter les dangers visant une espèce donnée et savoir si elle est particulièrement menacée. La réintroduction de certaines espèces dans leur environnement naturel s’appuie aussi sur les observations de ces scientifiques, qui permettent d’optimiser le processus.

Les comportementalistes animaliers, qui ont pour mission de régler divers troubles du comportement chez les animaux de compagnie, ne sont pas des éthologues, mais s’appuient sur cette discipline scientifique, ainsi que sur la psychologie animale, pour élaborer leur pratique professionnelle.

Ils observent notamment la relation entre le propriétaire et son animal de compagnie, et identifient l’origine des troubles comportementaux chez les chiens et les chats, mais aussi, par exemple, chez les chevaux.