La bonne santé de votre chien dépend en grande partie de son alimentation. Celle-ci doit être riche en protéines d’origine animale, en fibres, en minéraux, en vitamines et en acides gras essentiels. Mais savez-vous où, quand et comment servir la nourriture à votre chien ? Quelle quantité d’eau doit-il boire ? Voici 3 règles de base pour bien le nourrir.

Des quantités personnalisées et stables pour chaque chien

La quantité de pâtée ou de croquettes dont a besoin votre chien varie en fonction de son poids, de son âge, de son activité physique, de ses conditions de vie et de son état de santé. Ainsi, un chien de petite race stérilisé et peu actif n’aura pas besoin des mêmes quantités qu’un chien de grande taille, passant l’essentiel de son temps à se dépenser en extérieur.

En règle générale, les spécialistes s’accordent à dire qu’un chien nourri avec des croquettes doit consommer chaque jour environ 1 % de sa masse corporelle, et trois fois plus s’il ne mange que de la pâtée. Toutefois, il ne s’agit là que d’une moyenne, qui ne tient pas compte des spécificités énoncées ci-dessus.

Les fabricants de nourriture industrielle indiquent sur les emballages les quantités à respecter en fonction du profil de votre animal. En cas de doute, ou si vous constatez une prise ou une perte de poids, il est nécessaire de demander conseil à votre vétérinaire.

Par ailleurs, à partir du moment où le poids de votre chien est stable, il est important de lui servir la même quantité de nourriture chaque jour.

Des repas fractionnés, à heure fixe, dans un endroit calme

Le nombre idéal de repas par jour dépend de l’âge et du gabarit de votre chien. Si les chiens adultes de petite taille peuvent se satisfaire d’un repas par jour, en raison des quantités assez réduites qu’ils ingèrent et des faibles risques de torsion de l’estomac, ce n’est pas le cas de tous.

Pour la plupart des chiens, il est préférable de fractionner les repas, et de les nourrir au moins deux fois par jour. Leur digestion est ainsi facilitée. De plus, la sensation de faim n’est pas trop intense d’un repas à l’autre, ce qui incite l’animal à manger plus lentement et réduit les risques de torsion de l’estomac.

Un chiot aura besoin de 3 à 5 repas par jour durant ses premiers mois de vie, une fois le sevrage effectué, tandis qu’un chien âgé, dont l’appareil digestif est plus fragile, devra idéalement manger sa ration quotidienne en 2 à 3 repas.

Les chiens sont des animaux assez routiniers, qui ont besoin de points de repère pour se sentir en confiance, détendus et sereins. Les repas font partie de ces repères, c’est pourquoi il est recommandé de les servir à heure fixe. Bien sûr, les horaires peuvent varier un peu en fonction des contraintes du quotidien, mais il est préférable de ne pas les modifier en permanence.

De plus, certains moments de la journée ne sont pas propices aux repas. Évitez de faire manger votre chien à la même heure que vous, ce qui pourrait l’amener à confondre son repas et le vôtre. Laissez passer 3 heures entre le repas et une activité physique intensive, et ne le nourrissez pas juste avant un trajet en voiture, ni trop peu de temps avant qu’il aille se coucher pour la nuit.

Enfin, veillez à disposer la gamelle de votre chien dans un endroit calme, qui ne soit pas une zone de passage comme un couloir par exemple. Idéalement, cette pièce ne doit pas être celle où il dort, pour que chaque zone de la maison corresponde à un usage précis. Évitez également de disposer sa gamelle au pied de votre table à manger, pour ne pas entretenir la confusion : vos restes alimentaires ne sont pas adaptés à ses besoins nutritionnels.

De l’eau fraîche à volonté

Un chien doit boire en moyenne entre 50 et 70 ml d’eau par jour et par kilo de masse corporelle. Cette quantité varie en fonction de plusieurs facteurs. Par exemple, un chien qui ne mange que de la pâtée aura des besoins hydriques moins importants, car sa nourriture est déjà constituée à environ 80 % d’eau. Si la température extérieure est élevée, ou si votre chien a eu une activité physique intensive dans la journée, ses besoins en eau seront plus importants.

Quoi qu’il en soit, votre animal doit avoir accès en permanence à une gamelle d’eau régulièrement renouvelée, et nettoyée chaque jour pour éviter la prolifération des bactéries.

Si vous constatez que votre chien rechigne à boire, le problème peut venir de la gamelle : les gamelles en plastique donnent parfois un goût et une odeur désagréables à l’eau, contrairement aux modèles en inox, en verre ou en céramique. La fontaine à eau est également une bonne solution pour que votre chien dispose toujours d’une eau propre et fraîche.