Aujourd’hui, plus de la moitié des Français partagent leur vie avec un animal de compagnie, et 20 % des foyers possèdent au moins un chien. Pourquoi un tel engouement ? Outre l’aspect affectif, la cohabitation avec un chien possède de nombreuses vertus scientifiquement prouvées, qui améliorent la santé mentale et physique de leur maître. Découvrez les raisons pour lesquelles les chiens sont bons pour la santé, et rendent ainsi notre vie meilleure.

Les chiens favorisent la vie sociale

Que ce soit lors d’une promenade, chez le vétérinaire, dans un magasin d’aliments pour chien ou dans un cours d’éducation canine, la présence d’un chien dans la vie de son maître facilite les rencontres et les échanges.

C’est particulièrement vrai pour les personnes âgées, qui sont sujettes à l’isolement et à la solitude. D’après une étude de l’Université de Rochester, les séniors possédant un chien voient leur risque de ressentir la solitude réduit de 36 % par rapport à ceux qui n’en possèdent pas.

Quel que soit l’âge de leurs maîtres, les chiens les incitent à sortir, ce qui favorise les rencontres et la socialisation. Ils offrent également, par leur simple présence, un sujet de conversation et de distraction, rendant ainsi le contact avec les autres plus simple.

Les chiens réduisent le stress et les symptômes de la dépression

Plusieurs études scientifiques ont démontré que le contact avec un chien réduisait les manifestations dépressives. Elles ont également prouvé qu’il faisait rapidement diminuer le taux de cortisol, une hormone qui est sécrétée en grande quantité par l’organisme en cas de stress, quelques minutes après l’adrénaline.

Par ailleurs, des chercheurs de l’Université de Harvard ont découvert que les propriétaires de chiens avaient une tension artérielle plus basse que ceux qui n’en possèdent pas. La présence d’un chien a donc un effet apaisant, que ce soit par les caresses ou les jeux, et permet de se décentrer de ses préoccupations.

Les chiens incitent à pratiquer une activité physique

Contrairement au chat, qui peut s’adapter à une vie en intérieur à condition d’être suffisamment stimulé, le chien a impérativement besoin d’être sorti au moins une à deux fois par jour. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, ses besoins sont les mêmes !

Par conséquent, les personnes qui vivent avec un chien sont incitées à faire plus d’activité physique que les autres, qui n’ont pas les mêmes impératifs. L’Organisation mondiale de la santé recommande environ 1 heure de marche par jour, un objectif rapidement atteint lorsqu’il faut emmener son chien en promenade matin et soir.

Les chiens réduisent les risques de maladies cardiovasculaires

Une étude scientifique suédoise publiée en 2017 a prouvé que le taux de mortalité des propriétaires de chiens et le risque de pathologies cardiovasculaires étaient inférieurs à ceux de la population générale. Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs se sont basés sur un panel de plus de 3 millions de personnes, âgées de 40 à 80 ans.

En faisant diminuer le stress et en contribuant à abaisser la tension artérielle, les chiens aident leurs maîtres à conserver un cœur en bonne santé, ce qui, pour la population étudiée, permettait de réduire le taux de mortalité de 20 %.

Les chiens facilitent la guérison

Qu’il s’agisse de troubles psychiques ou de pathologies somatiques, les chiens jouent un rôle non négligeable dans le parcours de soin, et peuvent faciliter la guérison. Des études américaines ont constaté que les interactions entre des chiens et des enfants atteints d’un cancer permettaient à ces derniers de stabiliser leur tension artérielle et de réduire leur anxiété.

Dans certaines unités psychiatriques, comme au centre hospitalier Philippe-Pinel à Amiens, les chiens sont intégrés au parcours de soin grâce à des infirmiers cynothérapeutes. Ils permettent aux patients de développer leur motricité, leurs capacités de socialisation et de communication, et renforcent leur investissement dans les différents apprentissages.

Les chiens ont la capacité de sauver des vies

Les chiens de sauvetage sont entraînés à sauver des vies : grâce à leur odorat extrêmement développé, ils sont capables de retrouver des personnes enfouies sous la neige après une avalanche, ou sous les décombres après un tremblement de terre. Certains interviennent en pleine mer pour éviter les noyades, d’autres aident les militaires et les policiers à détecter les mines et toutes sortes de dispositifs explosifs.

Il existe aussi des chiens spécialisés dans l’assistance aux personnes atteintes de maladies chroniques, comme le diabète ou l’épilepsie. Leur flair leur permet de sentir l’imminence de la crise, dont ils informent leur maître quelques minutes avant qu’elle ne survienne, pour que celui-ci puisse prendre les médicaments nécessaires ou appeler les secours.

Enfin, depuis des décennies, les chiens guides permettent aux personnes aveugles ou malvoyantes d’être plus autonomes dans leur vie quotidienne, en leur évitant un certain nombre de dangers.