Au fil des années, les chiens, comme les êtres humains, vieillissent. À partir dun certain âge, qui varie en fonction de la race et surtout du gabarit de lanimal, le chien âgé est moins actif physiquement, et plus enclin à développer certaines pathologies. Comment bien soccuper dun chien senior?

Une alimentation adaptée

Parce que sa santé en dépend, il est indispensable de nourrir votre fidèle compagnon avec de la pâtée ou des croquettes pour chien âgé. Les besoins nutritionnels dun chien senior ne sont pas les mêmes que ceux dun chien plus jeune. Une alimentation adaptée est donc indispensable pour que votre animal ne souffre pas de carence, et ne se retrouve pas non plus en surpoids.

Ses besoins énergétiques diminuent denviron 10 % lorsquil entre dans la catégorie senior. Pour les chiens de petite race, ce passage a lieu vers l’âge de 10 ans. Les chiens de race moyenne sont considérés comme âgés à partir de 8 ou 9 ans, et les chiens de grande race dès l’âge de 6 ou 7 ans, voire 5 ans pour les races géantes, car leur espérance de vie est plus courte.

Moins actif, le chien âgé dépense moins de calories et na donc pas besoin dune alimentation aussi riche quauparavant. En revanche, il a toujours besoin de protéines de haute qualité, justement dosées pour ne pas nuire au fonctionnement de ses reins.

La présence dacides gras essentiels, comme les omégas 3 et les omégas 6, est indispensable pour entretenir sa vue et son pelage. Les minéraux, notamment le sodium et le phosphore, ne doivent pas être présents en excès dans les croquettes ou les pâtées pour chien âgé, car ils pourraient avoir des conséquences néfastes sur le cœur et les reins. Enfin, les lipides doivent être présents en plus faible proportion que dans la nourriture pour chien adulte.

Un bon suivi médical

Bien soccuper dun chien âgé implique de lemmener régulièrement consulter le vétérinaire, pour sassurer quil ne développe pas de pathologie et, le cas échéant, pouvoir être en mesure de lui administrer les soins nécessaires.

Un chien peut tout à fait vieillir en bonne santé, l’âge n’étant pas nécessairement synonyme de maladie. Toutefois, certaines pathologies sont plus fréquentes chez les chiens seniors que chez les jeunes chiens.

Larthrose, par exemple, est assez répandue chez les vieux chiens, et entraîne des douleurs articulaires qui peuvent rendre les déplacements plus difficiles. Le système immunitaire est moins performant, et les infections sont donc plus fréquentes. Des troubles rénaux ou cardiaques peuvent survenir, de même quune incontinence urinaire.

Les yeux et la bouche du chien sont eux aussi soumis au poids des années. Les chiens âgés peuvent être atteints de cataracte, qui correspond à une perte de transparence du cristallin, cette lentille naturelle présente dans l’œil. Ils peuvent aussi souffrir de parodontite, qui est une atteinte des tissus de soutien des dents pouvant notamment entraîner leur déchaussement.

Toutes ces pathologies sont loin d’être systématiques chez le chien âgé, mais il ne faut pas pour autant ignorer leur existence ou minimiser leur potentielle gravité, doù limportance de visites régulières chez le vétérinaire.

Douceur et stimulation

Le chien âgé est moins actif physiquement : il se fatigue plus rapidement, et peut souffrir de troubles articulaires qui rendent certains mouvements douloureux.

Il est donc important den tenir compte, sans toutefois supprimer toute activité physique. Moralement, mais aussi physiologiquement, le chien senior a impérativement besoin d’être promené régulièrement, sauf en cas de maladie empêchant tout déplacement. Son cœur, ses muscles, ses articulations, ses poumons doivent être sollicités.

En revanche, il faut adapter les sorties aux capacités physiques de lanimal : les promenades seront plus courtes, sur des terrains non accidentés, ponctuées de pauses si le chien se fatigue rapidement. Le jeu permet aussi de continuer à le stimuler intellectuellement, et de laider à préserver ses fonctions cognitives. Là encore, patience et douceur sont de mise pour ne pas épuiser votre fidèle compagnon.

Son environnement doit être adapté à ses besoins. Par exemple, sil souffre darthrose, il faudra veiller à surélever ses gamelles deau et de nourriture pour quil nait pas à se baisser, ce qui peut savérer douloureux. Faites en sorte quil nait pas descalier à monter ou descendre pour manger, boire, se coucher ou faire ses besoins.

Enfin, aménagez-lui un coin repos confortable et chaud, en respectant son besoin de repos et de calme.