L’éducation positive pour votre chien

Les méthodes d’éducation positives permettent d’obtenir de meilleurs résultats et cela de façon plus rapide.

Vous souhaitez éduquer votre chien mais vous ne savez pas comment procéder ? Il est avant tout recommandé d’utiliser des méthodes d’éducation positives. Nous vous proposons de découvrir le principe de ces méthodes d’éducation et leurs intérêts.

Qu’est-ce que l’éducation positive ?

Il est conseillé d’éduquer un chien de façon positive c’est-à-dire qu’il faudra le féliciter et le récompenser (friandises, caresses, lui donner un jouet qu’il apprécie, etc…) lorsqu’il fait ce que vous lui avez demandé. Les récompenses devront être systématiques dans un premier temps puis aléatoires.

La qualité et la quantité de la récompense influencent la probabilité de réapparition de la réponse. Une punition n’entraînera pas de renforcement contrairement à une récompense. La  probabilité de reproduction de la réponse sera plus grande si on donne des friandises à un chien que des caresses par exemple.

Les méthodes d’éducation positive s’opposent aux punitions (tirer sur la laisse si le chien tire par exemple ou colliers de dressage électrostatiques).

Quel est l’intérêt de l’éducation positive ?

Les méthodes d’éducation positives permettent d’obtenir de meilleurs résultats et cela de façon plus rapide. Les punitions sont moins efficaces et plus aléatoires.

De plus, interagir de façon positive avec votre chien permettra d’établir une relation de confiance entre vous. Au contraire, les punitions peuvent être source d’anxiété pour l’animal, elles peuvent aussi altérer son bien-être et dégrader les relations qu’il entretient avec vous et avec les humains en général.

La récompense

Récompensez votre chien avec une friandise.

Pour tout apprentissage que ce soit un ordre de base tels que « assis » ou des petits tours comme « fais le beau », la récompense est indispensable. Pour avoir un chien obéissant, pensez à la récompense !

On obtient beaucoup plus d’un animal en le récompensant pour ce qu’il fait bien, qu’en le punissant pour ce qu’il fait mal. La récompense doit être effectuée à la fin de l’acte voulu. Si par exemple, votre chiot urine dans le caniveau, attendez qu’il se relève pour le féliciter.

La récompense doit toujours être positive, mais peut être de nature variée :

  • donner une friandise,
  • faire une caresse,
  • montrer son jouet préféré que l’on va lui lancer aussitôt sont autant de façon de récompenser son chien

Attention : il est important de ne pas utiliser la même récompense à chaque fois, notamment en ce qui concerne les friandises. Un chien est capable de toutes les malices pour obtenir une friandise. Il peut par exemple faire semblant d’uriner dans le caniveau.

Conseil utile : les dix premières fois, donnez systématiquement la récompense, puis ensuite de façon aléatoire (une fois sur trois par exemple), cela permettra de maintenir et de renforcer l’apprentissage.

La réprimande

La réprimande non justifiée peut entraîner des troubles du comportement et elle doit être utilisée avec prudence

Si la récompense est indispensable et doit être exagérée, la réprimande doit être utilisée avec plus de prudence. En effet, une punition non appropriée répétée peut engendrer des troubles du comportement chez le chien.

Pour que votre chien comprenne l’objet de la réprimande, il est indispensable de l’effectuer juste au début de l’acte « répréhensible » ou au même moment. En clair, s’il urine dans la maison, vous devez le réprimander au moment même où il s’accroupit. C’est le flagrant délit !

Le chien ayant une mémoire de courte durée. Si la réprimande survient trop tard (1/2 heure après par exemple), votre chien ne fera plus la relation entre son oubli et la réprimande. Il fera alors une confusion entre votre arrivée et vos cris. Il se sentira coupable même lorsqu’il n’a rien à se reprocher.

La réprimande a pour but d’obtenir une posture de soumission, c’est-à-dire que votre chien se mette sur le dos ou qu’il baisse la tête et s’en aille. Dès que votre chien s’est soumis, arrêtez de le réprimander, sinon, il ne comprendra pas.