travail

Son travail et son chien, compatible ?

Comment concilier son travail et la présence d’un chien à la maison ? L’un et l’autre demandent beaucoup de temps et votre chien risque fort de transformer votre intérieur en champ de bataille s’il reste trop longtemps seul, sans compter qu’il faut trouver une solution pour le sortir au moins une fois dans la journée.

Apprendre à son chien à rester seul

Le chien n’est pas fait pour vivre seul. Il a besoin d’exercices quotidiens et d’interagir avec ses maîtres ou avec d’autres chiens tous les jours. Un chien laissé seul quotidiennement pendant plusieurs heures peut développer des troubles du comportement dus à :

  • l’anxiété de la séparation,
  • l’ennui,
  • la démonstration de la dominance.

La plupart du temps cela se traduit par des destructions et des mictions laissées dans la maison.

Pour remédier à cela, il faut pouvoir morceler et occuper ses journées afin qu’elles ne se transforment pas en longues attentes.

Certaines races sont plus calmes ou ont moins besoin de se dépenser. C’est le cas, par exemple, des retrievers ou des bouledogues français ou anglais. D’autres chiens ont besoin de beaucoup d’exercice, comme les chiens de chasse ou de berger qui ont développé une grande endurance.

Sortez votre chien dans la journée

Pour être bien dans sa peau, un chien doit pouvoir faire au minimum trois sorties par jour et pas uniquement le tour du pâté de maison au bout de la laisse dont il ne reviendra que frustré. Si vous laissez votre chien seul à votre domicile durant de longues heures, prévoyez impérativement des promenades d’au moins une demi-heure matin, midi et soir.

Lorsque l’on travaille, s’il est possible de faire les balades du matin et du soir, la difficulté vient de celle de la mi-journée.

Laisser un chien enfermé seul entre 7 et 10 heures d’affilée n’est pas souhaitable. Il est donc nécessaire, pour son équilibre et pour votre tranquillité, de pouvoir couper sa journée par une sortie. Le chien pourra ainsi faire ses besoins, se dépenser et supportera mieux les heures de l’après-midi.

Il existe deux possibilités :

  • la pause déjeuner : l’un des membres du foyer peut repasser au domicile et en profite pour sortir le chien,
  • le promeneur pour chien : cette activité rémunérée et souvent exercée par des étudiants se développe de plus en plus en ville. Le promeneur récupère le chien chez vous ou sur votre lieu de travail et lui fait faire une promenade. Cette promenade peut être individuelle ou en compagnie d’autres chiens. Comptez entre 10 et 15 €, avec possibilité de forfait.

Occupez votre chien pendant les heures de solitude

Pendant votre absence, votre chien connaît des heures de repos, surtout s’il a pu se dépenser, mais aussi des moments d’activité.

Mettez des jouets à sa disposition

Durant ces périodes, il doit pouvoir s’occuper. S’il n’a rien à faire, il y a de forte chance qu’il se rattrape sur vos affaires.

Laissez à sa disposition des jouets, notamment ceux dans lesquels on peut glisser quelques friandises ou un os à ronger.

Faut-il laisser votre chien dans le jardin ?

Laisser son chien seul toute la journée dans un jardin n’est pas une solution. Si le chien peut effectivement se soulager à sa guise, il n’en développera pas moins des comportements de frustration dus à l’enfermement et à l’isolement. Le fait d’être à l’extérieur ne change rien.

De plus, un chien laissé seul dans un jardin peut très vite le transformer en champ de bataille.

Emmenez votre chien sur votre lieu de travail

Pour le chien, comme pour le maître, l’idéal est de ne pas se séparer et donc que le chien puisse accompagner son maître au travail. Apparemment, 16 % des employés viendraient avec leur chien au travail.

Il n’existe aucune loi interdisant de prendre son chien avec soi au bureau, cependant certaines professions l’interdisent pour des raisons d’hygiène ou d’ordre publique. C’est le cas des métiers de l’alimentation ou des administrations publiques.

En revanche, de plus en plus d’entreprises privées acceptent la présence d’un ou de plusieurs chiens dans leurs locaux. Il est donc possible de venir travailler avec son chien si on a obtenu l’accord de la direction et de ses collègues.

Afin de faciliter la présence du chien, celui-ci doit être calme, bien éduqué et propre. Vous devez donc être parfaitement maître de votre animal et il vous faudra penser à le sortir pour ses besoins.

Des études américaines ont montré que la présence d’un animal constitue un facteur antistress, favorise les relations entre collègues et ferait même baisser l’absentéisme. Ces arguments ne peuvent que sensibiliser un patron.

A lire : https://www.equilibre-et-instinct.com/blog/a-propos-du-chien/le-chien-en-entreprise-le-concept-dogwork/

PARTAGEZ
Article précédentMon chat est un pot de colle !!
Article suivantLes miaous de nuit chez le chat
Passionné des animaux, j'ai réussi à en faire mon métier. Je suis responsable d’Équilibre et Instinct depuis bientôt 10 ans. Ecrire ces articles me permet de partager ma passion, et d'enrichir mes connaissances sur le monde animal tout en s'amusant.