Les bases d’un régime alimentaire équilibré chez le chien

Le régime alimentaire du chien doit être pris au sérieux. L’objectif est que votre animal devienne donc un chien adulte en bonne santé. Il doit combiner protéines, lipides et glucides, avec une attention particulière s’il s’agit d’une chienne gestante ou qui allaite. Les vitamines et les nutriments doivent être en quantités suffisantes. Elles évitent à votre chien certains problèmes de santé.

Un chien a des besoins en vitamines et en nutriments qui n’est pas le même que l’homme. Comment donc équilibrer les repas de votre animal ? À quelle fréquence journalière doit-il manger ?

Les bases d’une alimentation équilibrée

Si vous voulez une alimentation équilibrée pour votre chien, il faut veiller à garder un bon ratio protéines/lipides/glucides.

Pour commencer, le chien a besoin de protéines. Comme chez l’homme, c’est l’élément indispensable pour lui assurer un bon développement de ses muscles et une activité physique normale. Les protéines animales (bœuf, poulet…) permettent aussi la libération de l’énergie. Elles maintiennent également un pelage fort et brillant.

Les lipides, aussi communément appelés graisses, favorisent elles aussi un beau pelage. Tout comme les protéines, elles permettent à votre chien de rester dynamique. De plus, elles renforcent son système immunitaire.

Les glucides (riz, pâtes…) sont également indispensables au bon fonctionnement de l’organisme du chien. Ils favorisent leur transit.

Les régimes à base de viande, que vous préparez vous-même avec des restes de viande, ne sont pas particulièrement recommandés pour votre chien. Ces repas sont généralement déséquilibrés. Ils renferment trop de viande et pas assez de fibres. En revanche, les repas industriels des supermarchés constituent des repas équilibrés.

Les proportions sont minutieusement respectées. Côté contre-indications, vous noterez que certains légumes comme les oignons, l’ail, les épinards, la rhubarbe, le soja, les haricots, le maïs et la betterave sont déconseillés à toxiques pour les chiens. Le chocolat, quant à lui et en particulier le noir, est mortel pour l’animal.

La fréquence des repas

Contrairement à ce qui se passe chez le chat, l’alimentation à volonté en temps illimité est à éviter absolument pour le chien. Il y a risque de surconsommation. Il faut donc que le chien mange à heure fixe. Le nombre de repas par jour est différent selon qu’il s’agit d’un chiot ou d’un chien adulte. Du sevrage à l’âge de trois mois, la ration quotidienne du chiot doit être répartie en 4 à 5 repas. De trois à cinq mois, le nombre de repas par jour passe à trois, pour passer définitivement à deux ou trois à partir du sixième mois.

Pour habituer votre chien à manger à heure fixe, commencez par lui laisser de la nourriture à volonté pendant un certain temps (plusieurs heures). Au bout du temps imparti, enlevez-lui sa gamelle, qu’elle soit terminée ou non. Peu à peu, votre chien saura, lorsqu’il aura son repas, qu’il faut le manger tout de suite.

Dans l’idéal, les repas doivent être servis entre 7 et 22 heures. Le chien s’habitue au repos nocturne. Les repas ne doivent pas être servis chauds. Enfin, n’oubliez pas que votre chien doit toujours avoir de l’eau à sa disposition. La gamelle est nettoyée quotidiennement.

Portions des repas: bien respecter les doses

La nourriture de votre chien doit idéalement être pesée. Vous éviterez ainsi tout risque d’obésité. Pour les boîtes de nourriture industrielle, les portions sont indiquées en fonction du poids de l’animal. Il faut respecter ces doses et ne rien donner au chien en dehors des repas.

Comment changer le régime alimentaire de son chien ?

Dans certains cas particuliers (prise de poids, maladie…), il se peut que vous soyez contraint de changer l’alimentation de votre chien. Cependant, un chien habitué à un régime alimentaire particulier aura bien souvent du mal à en changer.

Il faut donc que vous commenciez à l’habituer à ce nouveau régime, petit à petit. Vous mélangez un tout petit peu de la nouvelle marque de croquettes (ou d’un autre aliment) avec ses croquettes habituelles. Vous augmentez progressivement les doses du nouvel aliment pour finalement faire adopter à votre chien son nouveau régime alimentaire. C’est ce qui s’appelle mettre en place une transition alimentaire. Une transition idéale s’étale ainsi sur trois semaines.

C’est donc une façon de faire qui est indispensable. Elle évite donc à votre compagnon d’avoir la diarrhée en cas de changement alimentaire.