La question est souvent débattue, et fait rarement lunanimité chez les propriétaires de chiens. Dormir avec son chien est un choix avant tout personnel, mais cette décision peut présenter certains risques sur le plan de lhygiène et de la hiérarchie. Quels sont-ils ?

Les risques sanitaires

Partager son lit avec son chien nest pas sans risque sur le plan de la santé et de lhygiène. Tout dabord, pour les personnes allergiques ou asthmatiques, il est fortement déconseillé de dormir avec son animal, quil sagisse dun chat ou dun chien. Si vous désirez vraiment maintenir le lien avec votre chien pendant la nuit, celui-ci pourra dormir dans votre chambre, mais sur un couchage séparé, spécialement prévu pour lui.

Chaque jour, lors de ses promenades, le chien marche dans les rues, pose ses pattes là où dautres posent leurs chaussures, à une différence près : cest avec les germes et les bactéries récupérées sous ses coussinets la journée quil se couchera près de vous le soir !

Par ailleurs, dormir avec son chien implique que celui-ci soit régulièrement vermifugé et traité contre les parasites externes.

Enfin, la qualité du sommeil joue un rôle non négligeable dans la santé mentale et physique des humains comme des animaux. Si votre chien est très agité la nuit, ou sil sagit dun chien de grande race qui ne vous laisse que peu de place, il y a de fortes chances que votre sommeil sen trouve perturbé, ce qui, à moyen terme, risque dimpacter votre humeur et votre santé.

Dormir avec son chien : quelles conséquences comportementales ?

Dormir avec votre chien présente dautres risques, dordre comportemental cette fois. Les chiens adaptent leurs comportements en fonction de la place quils occupent dans la hiérarchie, dont vous êtes la figure la plus élevée.

Partager votre lit peut brouiller la structure hiérarchique, et inciter lanimal à croire quil est, sinon au-dessus de vous en termes hiérarchiques, du moins au même niveau. Dès lors, il peut développer des comportements déviants et avoir plus de difficultés à accepter les règles que vous lui imposez.

Si vous êtes en couple, les choses sont encore plus compliquées, car il existe un risque que votre chien tente d’évincer votre partenaire et de prendre lascendant sur lui. Le risque dhyperattachement est aussi présent, ce qui peut amener votre chien à développer une angoisse de la séparation, qui sera très problématique de jour comme de nuit.

Si la décision finale vous appartient, les comportementalistes déconseillent tout de même de dormir avec son chien si celui-ci naccepte pas de descendre du lit lorsque lordre lui en est donné, ou sil se met à grogner quand le partenaire se couche.

Gardez tout de même à lesprit, si vous décidez de dormir avec votre chien, quil ne doit jamais considérer votre lit comme son panier. Il sagit, au mieux, dun espace quil partage avec vous quand vous le décidez, mais pas dune zone quil peut sapproprier quand bon lui semble.

Pour faire respecter cette limite, pensez à installer un panier pour votre chien dans votre chambre. Ainsi, les espaces de chacun seront plus clairement délimités, et vous pourrez lui demander de regagner son panier quand vous le souhaitez.