La dépression chez le chien âgé ou la dépression d’involution

Il convient tout d’abord de repérer les signes de dépression d’involution : la reconnaître, et ne pas la considérer comme une fatalité. On ne doit pas se dire : c’est normal, le chien est vieux, il n’y a rien de plus à faire.

Les facteurs de la dépression d’involution

Les facteurs favorisants mentionnés ci-dessus doivent être détectés, et si possible corrigés : anti-inflammatoires pour l’arthrose, extraction des dents douloureuses, bilan sanguin pour diagnostiquer les déséquilibres hormonaux et pouvoir les traiter.

La dépression d’involution elle-même peut être traitée à la fois médicalement, (il existe des médicaments et des aliments spéciaux pour ralentir le vieillissement des cellules cérébrales, et favoriser la transmission de neuromédiateurs comme la dopamine, dont l’activité est ralentie chez le chien âgé), et d’un point de vue comportemental.

Quelques mesures simples :

– Replacer le chien au centre de la famille : un vieux chien dépressif a tendance à s’isoler. Comme en plus il est parfois devenu malpropre, irritable, il est moins intéressant . On a tendance, consciemment ou non, à moins s’en occuper. Il faut organiser quelques séances de jeu bien ritualisées. Deux ou trois séances de cinq minutes par jour suffisent au cours desquelles le chien redevient le roi de la famille.

– Organiser des jeux simples, auxquels le chien est sûr de gagner, afin de faire travailler son cerveau ; (comme une personne âgée qui fait des mots croisés ou apprend des textes par cœur pour entretenir sa mémoire). Par exemple, présenter au chien trois gobelets en plastique retournés, et lui faire deviner sous lequel est dissimulée une friandise. Ou encore lui faire rechercher de la nourriture, cachée quelque part dans la maison.

Faire un bilan

Toutes ces anomalies, physiques et comportementales, peuvent être signalées lors des visites de santé, et notamment lors de la consultation vaccinale annuelle.

Il est aussi possible de faire pratiquer un bilan de santé annuel sur votre chien:

  • au-delà de six ans (races géantes)
  • à neuf ans (petites races).

Ce bilan permettra de dépister précocement certaines maladies. Il permettra donc de prolonger la vie de l’animal dans les meilleures conditions possibles.