L’exotic, à la découverte de la race !

Le chat Exotic (ou Exotic Shorthair) est le Persan à poil court ; c’est un très beau chat aux yeux d’ours en peluche et à l’air infantile qui attire les sympathies des amateurs de chats. C’est le matou idéal pour ceux qui aiment la compagnie et la majesté du Persan, mais ne peuvent consacrer beaucoup de temps au soin de son pelage : en effet, à la différence de ce dernier, sa robe a le poil court.

Il s’agit indiscutablement d’un grand avantage, surtout durant les périodes de mue : son poil n’envahira pas tous les recoins de la maison. L’Exotic est affectueux et débonnaire, mais il ne faut pas oublier qu’il supporte mal d’être traité et manipulé comme un jouet.

Les origines du chat Exotic

L’histoire du chat Exotic n’est pas ancienne et ses origines sont « artificielles » : il a été créé par hasard, en Amérique, au début des années soixante-dix. La sélection de la race prit environ dix ans. Au départ, on accoupla des Persans et des Burmeses, puis des Persans et des American Shorthairs et enfin, des Persans et des British Shorthairs.

Dans tous les cas, on choisit des exemplaires au poil court, à la tête ronde et au corps robuste, afin d’obtenir un chat à l’expression douce et aux caractéristiques morphologiques du Persan, ayant une fourrure abondante, laineuse et très douce, mais courte. Même si le parcours pour arriver à créer l’Exotic a été long et difficile, il est aujourd’hui considéré comme le chat américain par excellence. La race a été officiellement reconnue en 1967, grâce à l’intérêt de Jane Martinke, juge CFA (Cat Fanciers’ Association).

Le chat idéal

Résultat de recherche d'images

La carrure robuste et compacte du chat Exotic en fait un chat puissant mais pas très agile. De corpulence robuste et moyennement grand, il paraît court et trapu. Son ossature est lourde, sa musculature bien développée, sa poitrine et ses épaules larges.

La tête est ample et ronde, avec un front haut et rond. Le museau est court et large, avec des joues bien développées et rondes. Le nez est court et est juste sous les yeux qui sont ronds. Le cou est très robuste et court. Les oreilles sont petites, bien écartées, arrondies à la pointe et riches en poils à l’intérieur.

Les yeux sont ronds, très grands et espacés ; la couleur doit être intense et brillante. Les pattes sont courtes, elles ont une forte ossature et se terminent par des pieds ronds et trapus qui présentent des touffes de poil interdigitales. La queue est courte, même si elle est proportionnée au corps, et elle est recouverte d’un poil très abondant. La robe est abondante, dense et très douce.

La couleur du poil

Résultat de recherche d'images pour "exotic shorthair"

Les variétés de couleur et de dessins qui caractérisent la robe du chat Exotic sont les mêmes que celles du Persan. Les yeux sont en général couleur orange ou cuivre. A l’exception du chat blanc, chez qui on admet les yeux bleus. Le silver tabby a des yeux verts ou noisette. Le chinchilla et le shaded silver doivent avoir les yeux verts.

Le caractère

Résultat de recherche d'images pour "exotic shorthair"

Grâce à une sélection attentive, le caractère du chat Exotic est le plus domestique possible. Il est intelligent, sympathique, curieux et doux. Comme le Persan, il adore le confort et la tranquillité. Mais se montre moins indifférent et plus actif, alternant tranquillité et moments de vivacité. Toujours aux aguets et attentif à ce qui se passe autour de lui, il joue avec tous les objets qui bougent. Il retrouve l’instinct de chasseur très certainement hérité de son ancêtre le Burmese. Il est très réservé, miaule peu et adore les longs moments de repos.

Les soins

Résultat de recherche d'images pour "exotic shorthair"

Le chat Exotic grandit très rapidement. Il se montre timide et un peu peureux, mais n’a pas de difficultés à s’habituer à son nouveau maître et à sa nouvelle maison. Pendant les premiers jours toutefois, il faut garder et respecter les habitudes. Le régime et les horaires ont rythmé sa vie dans l’élevage.

Ensuite, il ne souffrira pas des éventuels changements d’habitudes ou de milieu. Il faut particulièrement prendre soin de ses yeux. On les nettoie fréquemment avec du coton hydrophile imbibé de camomille ou d’eau. Le poil ne demande pas de soins particuliers ; il suffit de le brosser une ou deux fois par semaine. Ce n’est que pendant la période de la mue, qui se produit au printemps, qu’il faut alors augmenter la fréquence du brossage.