Bien choisir l’alimentation de son chien est fondamental pour sa santé. La qualité et le type de nourriture, la quantité des rations et leur fréquence sont autant d’éléments à prendre en compte pour permettre à votre chien de faire le plein de vitalité sans risque de carence. Comment bien nourrir son chien? Tour d’horizon du sujet.

Alimentation maison ou industrielle?

Vous avez décidé d’accueillir un chien au sein de votre foyer et vous vous interrogez sur son alimentation? Vous aurez tout d’abord à faire un choix entre l’alimentation maison et l’alimentation industrielle.

L’alimentation maison, qu’il s’agisse des rations ménagères ou des rations BARF (pour «Biologically Appropriate Raw Food» ou «nourriture crue biologiquement appropriée»), nécessite du temps, un budget conséquent et de solides connaissances en diététique animale.

En effet, vous devrez veiller à ce que les rations de votre chien soient parfaitement équilibrées pour qu’il ne souffre ni de carences ni d’apports excessifs, notamment en vitamines, minéraux et oligo-éléments.

La nourriture industrielle est, quant à elle, spécialement conçue pour répondre aux besoins nutritionnels du chien. Il est important de se tourner vers une alimentation industrielle premium, composée d’ingrédients de qualité, et de tenir compte des spécificités physiologiques de votre animal. Un chiot ne sera pas nourri avec les mêmes aliments qu’un chien adulte, qu’un sénior ou un qu’un chien stérilisé.

Vous avez décidé d’opter pour une alimentation industrielle premium, mais vous hésitez entre les croquettes et la pâtée? Ces deux types d’alimentation présentent chacun des avantages et des particularités, qu’il convient de connaître avant de faire un choix.

Les croquettes pour chien tout comme la pâtée sont des aliments complets qui contiennent tous les nutriments nécessaires à la bonne santé du chien. Généralement plus économiques que la pâtée, elles se conservent très facilement et peuvent rester quelques heures dans la gamelle du chien sans risque de prolifération bactérienne. Elles présentent également l’avantage de prévenir l’apparition du tartre.

La pâtée pour chien contient jusqu’à 80 % d’eau et constitue donc un apport hydrique complémentaire, très utile pour les chiens qui ont tendance à boire peu. Elle est particulièrement appétente et facile à ingurgiter, ce qui en fait une alimentation de choix pour les chiens séniors ou malades.

Vous pouvez tout à fait opter pour une alimentation mixte, composée à 50 % de croquettes, et à 50 % de pâtée, pour cumuler les bénéfices de l’alimentation sèche et de l’alimentation humide.

Quand et comment servir les repas de votre chien?

Un chien adulte, sans problème de santé, se contente généralement d’un seul repas par jour. Toutefois, il arrive qu’il soit préférable de fractionner sa ration quotidienne et de lui servir 2 à 3 repas par jour, notamment s’il est particulièrement gourmand et a tendance à manger trop vite.

Il est également conseillé de servir 2 à 3 repas par jour aux chiots, qui sont en pleine croissance et ont besoin d’apports énergétiques conséquents, sans pour autant avoir un estomac suffisamment grand pour pouvoir ingurgiter leur ration journalière en une seule prise.

Les chiens très sportifs, qui ont une activité physique intense, auront eux aussi besoin de 2 à 3 repas par jour, de même que les femelles gestantes ou allaitantes.

Par ailleurs, les chiens qui ont des problèmes digestifs, ou les chiens de grande race exposés au risque de torsion de l’estomac, doivent également manger de plus petites portions réparties en 2 à 3 prises.

Il est important de placer la gamelle du chien dans un endroit calme, sans passage, afin qu’il puisse se nourrir le plus tranquillement possible. Si des enfants vivent dans le foyer, il est nécessaire de leur apprendre à ne pas déranger le chien lorsqu’il mange. Celui-ci pourrait avoir un réflexe de protection de sa nourriture et se montrer agressif s’il est perturbé durant son repas.

Servez à manger à votre chien en dehors de vos propres heures de repas, et à l’écart de l’endroit où vous mangez. L’animal doit en effet apprendre à faire la distinction entre vos repas et les siens, pour ne pas prendre l’habitude de quémander vos restes de nourriture, qui ne sont pas adaptés à ses besoins nutritionnels.

Enfin, veillez à ce qu’il ait toujours de l’eau fraîche à volonté, et nettoyez ses gamelles d’eau et de nourriture chaque jour.