UNE JOURNÉE MONDIALE POUR ALERTER CONTRE L’ABANDON

L’abandon est un vaste sujet. Chaque année, rien qu’en France, plus de 100 000 chiens et chats sont abandonnés par leurs maîtres. Un chiffre qui place notre pays au premier rang européen des abandons des animaux de compagnie. C’est en été, dans la période qui précède les vagues des départs en vacances, que les abandons sont les plus nombreux. Le nombre d’abandons s’élève aux environs de 60 000 rien que chez nous.

Ce phénomène s’étend à la plupart des pays européens et des autres continents dits développés où l’animal de compagnie est considéré comme un bien de consommation. Le rôle de cette journée est d’alerter et sensibiliser à la fois le grand public, les institutionnels et les politiques qu’a été lancée la Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie, en 2019, date de la première édition.

Une initiative de Solidarité-Animal

Solidarite-Animal (anciennement Solidarite-Refuges) est une association, créée en juillet 2018, pour favoriser et organiser l’aide à destination des refuges et associations qui recueillent des animaux abandonnés ou errants. Notamment en facilitant la mise en relation des personnes et entreprises qui souhaitent, de manière bénévole, apporter une aide matérielle ou des services. La plateforme Solidarite-Animal.com a été créée pour offrir un outil pour cette mise en relation.

LE SAMEDI 27 JUIN 2020

La deuxième édition de la Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie est fixée, chaque année, au samedi du dernier week-end du mois de juin. C’est le week-end qui précède le premier grand départ en vacances d’été des Français (juillettistes). Historiquement, ce week-end correspond, pour les animaux de compagnie, au début du pic des abandons.

L’ABANDON DES ANIMAUX DE COMPAGNIE,

Chaque année, c’est la même rengaine : les abandons ne faiblissent pas. Officiellement, ils se chiffreraient aux alentours de 100 000 par an, rien que sur notre territoire. La plupart faits directement auprès des refuges et associations par les maîtres eux-mêmes, d’autres, plus lâches, sur les routes, dans les bois, la campagne ou au pied du portail des refuges.

Si les abandons en France se répartissent tout au long de l’année, un pic est rituellement observé en été. 60 000 selon la Fondation 30 Millions d’amis, soit plus de la moitié. Mais il faut bien reconnaître que l’absence d’un recensement national centralisé et fiable laisse planer un flou qui profite à la fois à ceux qui veulent minimiser la situation et à ceux qui veulent alerter en estimant que la réalité des chiffres est plus proche des 200 000, voire des 400-500 000 si on inclut tous les chats errants, non stérilisés…

Un point mondial

Aux Etats-Unis, la situation est bien pire. En 2008, 3,5 millions de chats et de chiens avaient été euthanasiés faute d’être adoptés. Mais sans franchir l’Atlantique, on constate qu’à quelques encablures de nos frontières, la surpopulation des animaux domestiques est souvent réglée par l’éradication pure et simple faute de structures pour les recueillir. En 2018, la Russie avait abattu des chiens errants par centaines pour la coupe du monde de football. En 2014, la Roumanie appliquait le même traitement suite au durcissement des lois par le président Traian Basescu.

Les exemples à travers la planète sont, malheureusement, nombreux où les chiens et les chats sont livrés à eux-mêmes. Ils sont, malheureusement, plus choquants et scandaleux dans les pays de l’hémisphère nord. L’animal de compagnie est devenu un bien de consommation qui se vend comme un objet et qu’on traite alors comme tel.

L’an dernier, une vidéo faisait le tour d’Internet en illustrant cette attitude consumériste. Elle montrait, en effet, une femme (une Californienne) en train de se débarrasser dans une benne à ordures de 7 chiots dans un sac ! Une portée non désirée jetée (encore vivante) comme un Kleenex usagé ! Face à ce constat, il est alors plus que temps de se mobiliser tous pour dire « Stop à l’abandon ».

L’abandon : un vrai fléau

Que les voix et les forces s’unissent pour alerter, sensibiliser et agir pour lutter efficacement contre ce fléau qui ne cesse de s’étendre. L’an dernier, le 29 juin 2019, Solidarité-Animal lance alors la première Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie pour sensibiliser le public sur un drame qui se reproduit chaque année. La mission est aussi d’alerter les pouvoirs publics afin que des mesures soient prises pour stopper ce fléau.

Cette année, la Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie a lieu le samedi 27 juin. Sa mission est toujours restée la même : alerter et sensibiliser pour aider les animaux abandonnés et les refuges et associations qui les recueillent.

Les causes (mouais…) de l’abandon

Les causes de l’abandon sont néanmoins multiples . Mort du propriétaire, divorce, déménagement, accident de la vie, arrivée d’un bébé, allergie, coût, maladie ou vieillesse de l’animal, vieillesse de son maître, entrée en Ehpad…

Souvent aussi, c’est le manque de connaissances des besoins d’un animal, l’irresponsabilité qui conduit à l’achat coup de cœur (caprice ?) ou l’accessibilité trop facile à la propriété d’un être vivant dont l’espérance de vie dépasse les 10 ans…

Des motifs douteux

A la fin de l’été 2018, après la vague d’abandons, le personnel de la SPA Marseille-Provence postait sur sa page Facebook une macabre liste à la Prévert des motifs invoqués pour abandonner son animal…

  • «Il est malade, Il ne sert à rien,
  • Vous avez des chiots ?
  • Il a peur de l’orage,
  • Il monte sur l’arbre pour pouvoir s’échapper,
  • Je pensais que notre berger allemand allait être de petite taille,
  • Il est trop vieux, on va garder sa laisse.
  • Mon nouveau compagnon ne l’aime pas
  • Il ne garde pas la maison
  • J’abandonne mon chien car je suis enceinte et je ne suis pas immunisée contre la toxoplasmose (sic !)
  • Il est trop sociable
  • il est moche
  • Sa couleur ne me convient pas après réflexion
  • Il a 9 ans, ça vit 11 ans donc vous pouvez l’euthanasier
  • trop câlin, en fait c’est un chien de canapé
  • Il éclabousse quand il boit dans sa gamelle
  • Je suis allergique aux poils de chien, donc je le ramène mais je veux en choisir un autre
  • Il a 19 ans, il miaule trop fort
  • Je suis maman, chef d’entreprise et j’ai du parquet
  • Elle fait du bruit quand elle va dans sa litière
  • J’abandonne mon chaton ataxique de 4 mois car il ne se laisse pas faire quand mon autre chat souhaite avoir des relations sexuelles avec lui
  • Il perd ses poils,
  • Je le ramène car il louche et j’ai peur qu’il soit aveugle…

En résumé

La Journée Mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie (animaux domestiques selon certaines sources)  dénonce et alerte également les pouvoirs publics. Son rôle est de sensibiliser le grand public et agir également contre cette injustice faite malheureusement à nos compagnons à quatre pattes.

Un délit

L’abandon d’animaux constitue un délit depuis 1976. Il est, en effet, considéré comme un acte de cruauté, au même titre que la maltraitance animale. Rien qu’en France, ils seraient donc plus de 100 000 à être abandonnés.

Une date symbolique

Le dernier samedi du mois de juin est symboliquement celui du premier grand départ des juillettistes, dans la plupart des pays d’Europe. Pour 2020, il tombe le 27 juin. C’est donc cette date qui a été retenue pour mobiliser alors les citoyens et réunir également les associations de protection animale.

Les refuges de la SPA sont alors submergés par les arrivées d’animaux abandonnés. Cette journée mondiale de sensibilisation permettra aussi de dénoncer un fléau qui sévit chaque année à l’aube des départs en vacances. 

La Normandise et Équilibre & Instinct : partenaires de la journée mondiale contre l’abandon

L’engagement de la Normandise dans la protection animale fait partie de son ADN et également de son éthique.

Un animal, avant d’être bien nourri, doit être choyé dans un foyer aimant !  Nous formons nos collaborateurs et nous informons les propriétaires de chiens et chats. Nous essayons de diffuser largement cette bonne parole auprès du grand public via les médias et les réseaux sociaux

La Normandise est fière d’être partenaire d’un tel évènement. Nous sommes fabricants d’aliments, nous voulons le bien-être de nos amis à 4 pattes. Notre engagement est de partager cette bonne parole et d’être actif en faveur de la protection et la prévention animale. Notre partenariat avec la Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie est alors une évidence et une grande fierté.