Aliments pour chien âgé

Les chiens âgés ont des besoins alimentaires spécifiques, qui doivent prendre en compte d’éventuels problèmes de santé, déjà existants ou susceptibles de faire leur apparition. L’activité physique des chiens seniors est généralement réduite, leur métabolisme ralentit et les aliments qui leur sont destinés doivent donc en tenir compte. C’est le cas de notre gamme d’aliments pour chiens âgés, élaborée par des vétérinaires.

> Lire la suite
Résultats 1 - 11 sur 11.
Résultats 1 - 11 sur 11.

Que doivent contenir les aliments pour chien âgé ?

La nourriture pour chien senior doit tenir compte de plusieurs facteurs physiologiques : un risque accru de déshydratation, une activité physique moins intense, un ralentissement du métabolisme, une masse graisseuse plus importante et par conséquent un risque plus élevé de surpoids ou d’obésité.

Le chien âgé est également davantage sujet aux troubles du transit intestinal comme la constipation, aux problèmes dentaires ou gingivaux, aux troubles du système rénal, urinaire et cardiovasculaire, et perd progressivement ses capacités cognitives. Cela ne signifie pas que tous les chiens seniors rencontrent ce type de problèmes de santé, et certains restent vaillants jusqu’à un âge très avancé. Toutefois, il ne faut pas négliger ces risques, qui sont plus importants au fur et à mesure que votre animal vieillit.

Par conséquent, une nourriture adaptée pour chien âgé, comme notre gamme spéciale d’aliments premium équilibre & instinct, doit prendre en compte ces éléments. Qu’il s’agisse de croquettes ou de pâtée, la nourriture pour chien senior doit contenir des protéines de haute qualité et des acides gras essentiels. Ces nutriments permettront à votre animal de conserver sa masse musculaire, aideront à préserver son système immunitaire et la capacité de réparation de ses tissus, tout en évitant de surcharger ses reins.

Pour l’aider à conserver le plus longtemps possible ses capacités cognitives, la nourriture pour chien senior doit également de nombreuses vitamines et minéraux ayant des propriétés antioxydantes. Les acides gras essentiels, et notamment les omega 3, permettent aussi de maintenir le bon fonctionnement cérébral de votre animal.

L’apport énergétique doit aussi être adapté à une activité physique réduite et un risque accru d’obésité. Les aliments pour chiens âgés doivent donc être moins riches en graisses, car celles-ci ont davantage tendance à être stockées que chez un chien plus jeune. Or, une prise de poids importante chez un vieux chien est plus problématique que chez un jeune chien : elle augmente de manière considérable le risque d’apparition de problèmes articulaires, cardiovasculaires et respiratoires. Par ailleurs, il est important que la nourriture soit pauvre en glucides, et en revanche riche en fibres pour stimuler le transit intestinal et lutter contre la constipation.

Aliments pour chien âgé : croquettes ou pâtée ?

Que vous optiez pour une alimentation sèche avec les croquettes pour chien âgé, ou pour une alimentation humide avec la pâtée, l’essentiel est qu’il s’agisse d’une nourriture premium adaptée aux besoins de votre chien. Si celui-ci souffre de problèmes de dents ou de gencives, il est préférable d’opter pour de la pâtée, qui sera plus facile à manger et permettra par ailleurs de lutter contre le risque de déshydratation, accru chez le chien senior.

Vous pouvez également opter pour une alimentation mixte, composée à la fois de croquettes et de pâtée pour chien âgé dans des proportions adaptées aux besoins de votre chien et à vos contraintes. En effet, si votre chien a atteint l’âge de la retraite, ce n’est pas forcément votre cas : si vous devez vous absenter toute la journée pour travailler, les croquettes peuvent être plus pratiques que des terrines, qui ne doivent pas rester longtemps à l’air libre.

Quel que soit votre choix, nos terrines et nos croquettes pour chien âgé contiennent tous les nutriments nécessaires à votre animal. Des viandes blanches facilement digestibles, de la levure de bière pour soutenir les fonctions nerveuses et immunitaires, de la vitamine C, de la poudre d’œuf pour un apport en acides gras essentiels, en minéraux et en acides aminés, des fibres grâce aux céréales entières et aux légumes, peu de glucides, de la vitamine D3 pour renforcer les os et les dents… Les besoins spécifiques de votre chien senior sont parfaitement pris en compte, et les nutriments sont justement dosés pour convenir à son âge.

À quel âge un chien devient-il senior ?

Tous les chiens ne sont pas considérés comme seniors à partir du même âge. Leur race conditionne leur espérance de vie, et on estime qu’il est possible de parler de vieillesse lorsque l’animal entre dans le dernier tiers de son espérance de vie. Dès lors qu’il devient moins actif, son alimentation doit être modifiée pour être la plus adaptée à ses besoins.

Pour se faire une idée plus précise, on considère généralement que les chiens de race de petite taille, qui ont la plus longue espérance de vie (entre 14 et 18 ans) deviennent seniors à partir de l’âge de 10 ans. Les chiens de race de taille moyenne vivent en général entre 12 et 14 ans, et sont considérés comme âgés à partir de 8 ou 9 ans. Quant aux chiens de race de grande taille, qui ont l’espérance de vie la plus courte (entre 8 et 10 ans), et entrent dans la vieillesse dès l’âge de 6 ou 7 ans.

Comment nourrir votre chien âgé ?

Lorsque votre chien atteint un âge avancé, quelques aménagements peuvent être nécessaires. Par exemple, il est souvent préférable de lui servir deux rations par jour plutôt qu’une seule, afin de faciliter sa digestion. Son transit intestinal est en effet plus lent, et mieux vaut fractionner les repas, sans pour autant diminuer les quantités.

Par ailleurs, s’il souffre de douleurs articulaires, il peut être nécessaire de surélever un peu sa gamelle pour lui éviter d’avoir à trop se pencher. Une gamelle d’eau fraîche doit toujours être à sa disposition, car les risques de déshydratation sont importants.

Pour modifier sa nourriture et introduire un aliment premium pour chien âgé, effectuez une transition sur une dizaine de jours. Pendant les 3 ou 4 premiers jours, conservez ¾ de l’ancien aliment, et introduisez ¼ du nouveau. Les 3 ou 4 jours suivants, faites moitié-moitié, puis les 3 ou 4 derniers jours, servez à votre animal ¾ du nouvel aliment et ¼ de l’ancien. S’il ne présente pas de signes de perturbation intestinale, comme des diarrhées, des flatulences ou des crampes et qu’il s’alimente bien, vous pouvez ensuite basculer à 100% sur le nouvel aliment pour chien âgé.