Le chien est un carnivore

Bien nourrir son chien est devenu la préoccupation de beaucoup de propriétaires. Il faut revenir aux fondamentaux : le chien est un carnivore. Même s’il a pris des habitudes plus omnivores en étant domestiqué par l’homme, ses besoins en protéines sont toujours bien plus importants qu’un omnivore.

Les besoins du chien qui reste un carnivore

Comme leur cousin le loup, bien qu’ils aient bien sûr évolué, les chiens restent fondamentalement des animaux carnivores.

Bien nourrir son chien consiste avant tout à respecter ses besoins physiologiques de carnivore.

Les chiens se sont adaptés à la présence de blé ou de maïs dans leur alimentation au contact de l’homme au cours de leur domestication, mais leur capacité à digérer l’amidon des céréales (principal glucide digestible) reste bien plus limitée que celle des omnivores.

Pourquoi donner un aliment riche en protéines ?

Un régime riche en protéines est bénéfique pour la santé de votre chien à plusieurs niveaux :

  • développement des muscles
  • contrôle du poids
  • bon fonctionnement rénal
  • beauté de la peau et du pelage
  • maintien de l’immunité
  • etc…

Si votre chien conserve une bonne musculature et un poids optimal, cela préserve aussi ses articulations, surtout si c’est un chien de grand format.

Il est plus facile de contrôler le poids d’un animal bien musclé car les muscles consomment plus d’énergie que le tissu adipeux (le gras).

Donner une alimentation adaptée à chaque stade de la vie de votre chien

A chaque âge et chaque stade physiologique correspond une alimentation particulière : ne nourrissez pas un chiot juste sevré comme un chien stérilisé ni comme un chien vieillissant…

Age adulte

A l’âge adulte, le chien doit bénéficier d’une alimentation qui couvre ses besoins nutritionnels de carnivore et qui prévient l’apparition de troubles possibles : surpoids (près de 40% des chiens), arthrose… Un aliment enrichi en acides gras essentiels et chondroprotecteurs est donc intéressant.

Pour les chiens stérilisés ou prédisposés à l’embonpoint, un aliment spécialement adapté est recommandé. Avec un apport protéique élevé et un apport énergétique modéré, ce type d’aliment va aider votre chien à maintenir son poids idéal. Plus riche en fibres, il va favoriser chez votre chien la sensation de satiété.

Age senior

Les chiens âgés réduisent souvent leur activité (donc leur dépense énergétique) mais mangent toujours autant : ils auront tendance à prendre du poids. L’apport calorique doit alors être réduit par rapport à un adulte. Les chiens seniors peuvent avoir besoin d’un soutien articulaire car ils ne sont plus aussi mobiles qu’avant. Les chondroprotecteurs peuvent y contribuer.

les chiots

Enfin, les besoins énergétiques d’un chiot sont proportionnellement plus élevés que ceux d’un chien adulte. Il a besoin d’une nourriture très riche et spécifique pour prendre le meilleur départ possible dans la vie et l’aider à se développer harmonieusement.

Le chien est-il carnivore ou omnivore ?

Savoir si le chien est un carnivore ou un omnivore est très important car cela permet de déterminer quelle est l’alimentation la plus adaptée à ses réels besoins et à sa nature de chien.

Qu’est-ce qu’un chien ?

Comprendre ce qu’est la nature d’un chien d’un point de vue zoologique et physiologique est indispensable pour aborder la question de l’alimentation.

Un chien est un canidé. À ce titre, c’est un mammifère carnivore terrestre à molaires antérieures tranchantes et postérieures broyeuses, aux griffes émoussées, vivant en société, comme le loup, le chien, le coyote, le chacal et les nombreuses espèces de renard.

Le chien est donc aussi un carnivore. Les carnivores se distinguent par une mâchoire et une denture qui leur permet de tuer et de manger d’autres animaux.

On parle notamment de carnassière pour désigner cette dent qui sert aux carnivores à déchirer la viande. Quant aux canines, on les désigne sous le nom de crocs. Elles servent à se planter dans la proie pour la tuer.

Le régime alimentaire naturel d’un carnivore est donc essentiellement composé de chair crue.

La domestication n’a-t-elle pas fait évoluer le système digestif du chien ?

Le chien a évolué pendant des milliers d’années de domestication. Sa denture est toujours celle d’un carnassier mais son système digestif, au contact de l’homme, a su s’adapter à des régimes alimentaires plus variés que ceux d’un carnivore sauvage. Alors le chien est-il toujours un carnivore ?

Le chien est « équipé » comme un carnivore. Phylogénétiquement, il reste un mammifère carnassier.

Son tube digestif relativement court est plus représentatif de ce que l’on trouve chez les carnivores.

Il existe des animaux carnivores et omnivores, l’ours et le raton laveur, par exemple.

La dentition

Les molaires postérieures du chien (dites molaires broyeuses) sont plates. Cela indiquerait plutôt une tendance omnivore. Mais le chien ne se sert pas (ou peu) de ses molaires pour écraser la nourriture. Contrairement aux omnivores, la salive du chien ne contient pas d’enzyme digestive. De fait, il a plutôt tendance à avaler rapidement sa nourriture car sans nécessité digestive de la mélanger à la salive.

La mâchoire du chien, contrairement aux omnivores et aux herbivores, ne s’articule que de bas en haut.

Les points précédents permettent de dire que le chien reste donc très majoritairement un carnivore avec une petite tendance à l’omnivorie. On parle alors plus volontiers de carnivore non strict.

A lire également : https://www.equilibre-et-instinct.com/blog/a-propos-du-chien/le-chien-encore-loup//https://www.equilibre-et-instinct.com/blog/a-propos-du-chien/nutrition-pour-chien/les-nutriments-que-contiennent-les-croquettes/