stimuler

Stimuler son chien

Stimuler son chien permet d’éviter l’ennui, le sentiment d’abandon et aussi de le tenir alerte par le jeu et d’éviter des crises de mélancolie.

Booster son odorat

Grâce à un nombre de cellules olfactives quarante-quatre fois plus élevé que chez l’homme, la truffe d’un chien équivaut à un million de nos nez ! Repérer des odeurs est donc pour lui un jeu facile qui peut l’occuper un moment.

Les jeux de piste : glissez tout simplement quelques croquettes ou un morceau de saucisson dans une vieille chaussette mélangée à d’autres, ou sous un pot placé au milieu d’autres récipients et laissez votre chien fouiller les objets pour trouver sa récompense.

Développer son adresse

Quelle que soit la race, tous les chiens peuvent apprendre des tours qui renforcent la complicité avec leur maître et épatent les invités.

Les jeux d’adresse : par exemple, pour lui apprendre à faire une révérence, dites « salut » en lui tirant gentiment les pattes de devant jusqu’à ce qu’il s’incline et récompensez-le aussitôt d’une friandise. Renouvelez l’expérience jusqu’à ce qu’il s’exécute sur simple commande vocale. Suivant la même logique, apprenez-lui également à faire le mort en le faisant tomber doucement sur le côté ou à faire le beau en tendant une friandise au-dessus de sa truffe.

Entretenir son instinct de chasseur

Tous les chiens adorent mordiller des jouets usagés qu’ils considèrent comme une proie. Mais à force de voir traîner les mêmes vieux trucs dans son panier, Médor peut se lasser.

Les jeux de prédation : variez les jouets qui réactivent l’instinct de chasse et renforcent sa mâchoire. Os à ronger, anneaux, peluche…

Surveiller son éducation

Les jeux sont aussi un excellent moyen de reprendre en main son éducation et d’évaluez son niveau d’obéissance pendant qu’il joue.

Les jeux de lâcher-prise : donnez-lui un vieux tee-shirt, une corde ou un torchon à mordre. Saisissez une extrémité et tirez doucement. Profitez de ce moment de complicité pour contrôler votre chien en lui apprenant à lâcher sur commande. S’il refuse, dites « non » d’une voix ferme et cessez de jouer.

Le stimuler intellectuellement

Un chien comprend et mémorise une trentaine de mots sans faire d’efforts. Faites travailler sa mémoire pour enrichir son vocabulaire : avec un peu d’entraînement, celui-ci peut dépasser trois cents mots.

Les jeux de rangement : nommez clairement un ou deux jouets que vous lui demandez de rapporter, puis de ranger dans une caisse. Chaque fois qu’il réussit, récompensez-le. Augmentez petit à petit le niveau de difficulté en multipliant le nombre d’objets.

A lire également : https://www.equilibre-et-instinct.com/blog/a-propos-du-chien/quest-ce-leducation-amicale-et-positive-du-chien-de-compagnie/

PARTAGEZ
Article précédentDes croquettes pour chat ?
Article suivantLes bienfaits que les chats nous apportent
Passionné des animaux, j'ai réussi à en faire mon métier. Je suis responsable d’Équilibre et Instinct depuis bientôt 10 ans. Ecrire ces articles me permet de partager ma passion, et d'enrichir mes connaissances sur le monde animal tout en s'amusant.