Fabriqué en Normandie
  • Livraison offerte à partir de 49€ d'achat en France Métropolitaine
  • -10% sur votre première commande avec le code BIENVENUE
  • Livraison offerte à partir de 49€ d'achat en France Métropolitaine
  • -10% sur votre première commande avec le code BIENVENUE
  • Livraison offerte à partir de 49€ d'achat en France Métropolitaine
  • -10% sur votre première commande avec le code BIENVENUE
  • Livraison offerte à partir de 49€ d'achat en France Métropolitaine
  • -10% sur votre première commande avec le code BIENVENUE
  • Livraison offerte à partir de 49€ d'achat en France Métropolitaine
  • -10% sur votre première commande avec le code BIENVENUE
Devenir ambassadeur.drice
Fabriqué en normandie

Les méthodes alternatives à l’expérimentation animale

Les méthodes alternatives à l’expérimentation animale

Les expériences sur les animaux sont cruelles et coûtent cher. Elles mènent à des résultats faussés qui sont généralement inapplicables aux humains.

C’est en partant de ce constat que les scientifiques les plus avant-gardistes du monde travaillent pour développer et utiliser des méthodes pour l’étude des maladies et les tests de produits. Ceux-ci remplacent le recours aux animaux et qui sont aptes à en prédire les effets sur la santé humaine.

Ces méthodes modernes englobent :

  • des expériences abouties impliquant des cellules et tissus humains (connues sous le nom de méthode in vitro),
  • des techniques avancées de modélisation par ordinateur (méthode d’étude in silico)
  • et des études à l’aide de sujets humains volontaires.

Ces diverses méthodes non-animales ne sont pas parasitées par les différences entre espèces. Cela rend les expériences réalisées sur les animaux difficiles ou impossibles à transposer aux humains. Elles sont généralement plus rapides et moins coûteuses à mettre en œuvre.

Les expériences in vitro

L’institut Wyss d’Harvard a créé des « organs-on-chips » (organes sur une puce) qui contiennent une culture de cellules humaines. C’est une technique avancée permettant d’observer la structure et le fonctionnement des organes et du système d’organes humains.

Ces puces électroniques peuvent être utilisées en lieu et place d’animaux dans le cadre des recherches sur les maladies. Elles peuvent aussi être utilisées pour les médicaments et la toxicité.

Elles ont démontré qu’elles étaient capables de :

  • simuler la physiologie humaine, les maladie,
  • les réactions aux médicaments de façon plus précise que des expériences animales cruelles.

De grandes entreprises, telles que HµRel Corporation, proposent déjà des puces électroniques que les chercheurs peuvent utiliser pour remplacer les animaux.

Différentes expériences reposant sur les cellules et modèles de tissus humains peuvent être effectuées afin d’évaluer l’innocuité des médicaments, des produits chimiques, des cosmétiques et des produits de consommation.

Les chercheurs de l’EURL ECVAM ont développé cinq tests différents qui utilisent des cellules de sang humain pour déceler des substances dans les médicaments qui, lorsqu’ingérés, provoquent une réaction de fièvre potentiellement dangereuse. Ces méthodes non-animales remplacent l’utilisation cruelle de lapins lors de ces tests douloureux.

La modélisation informatique (in silico)

Des chercheurs ont développé un large éventail de modélisation informatique de pointe qui simule la biologie humaine et la progression des maladies. Les études montrent que ces modèles peuvent prédire précisément comment le médicament réagira dans le corps humain. On peut ainsi éviter l’utilisation d’animaux dans le cadre de recherches exploratoires et d’un grand nombre de tests de médicaments réalisés couramment.

Les OSAR

Les « relations quantitatives structure à activité » (QSAR en anglais) désignent des techniques informatisées qui peuvent remplacer les expériences sur les animaux. L’idée est de produire des prédictions fiables sur la dangerosité d’une substance. Ces prédictions se basent sur les similarités avec des substances existantes et sur notre connaissance de la biologie humaine. Les grandes entreprises et les gouvernements utilisent de plus en plus les outils de la QSAR. Cela évite les tests de médicaments sur les animaux, PETA États-Unis les promeuvent activement et financent leur utilisation à l’échelle internationale.

La recherche à l’aide d’humains volontaires

Une méthode appelée « micro–dosage» peut aussi fournir des informations vitales sur la sécurité d’un médicament expérimental. Elle informe également sur la manière dont il est métabolisé chez l’humain avant des essais sur des humains à plus grande échelle.

Le micro dosage

Une seule dose extrêmement faible est alors administrée aux sujets volontaires. Des techniques de pointe sont utilisées afin de surveiller surtout la façon dont réagissent les médicaments dans le corps.

Le micro-dosage peut donc remplacer certaines expériences sur les animaux. Il aide aussi à écarter les composants qui ne fonctionneront pas chez l’humain. Ainsi on ne requiert pas inutilement à passer au stade des expériences sur les animaux qui sont exigées par les gouvernements.

IRMf

Des techniques avancées d’enregistrement et d’imagerie cérébraux – tels que l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) – sur des sujets volontaires peuvent aussi être utilisées pour remplacer des expérimentations archaïques lors desquelles on provoque des dommages au cerveau à des rats, des chats et des singes.

Ces techniques modernes permettent alors au cerveau humain d’être étudié, sans danger, jusqu’à l’échelle du neurone. Les chercheurs peuvent donc temporairement et de manière réversible provoquer des troubles cérébraux en utilisant la stimulation magnétique trans-crânienne.

Au lieu de provoquer des maladies humaines chez les animaux dans des environnements artificiels, des études épidémiologiques peuvent fournir des informations vitales. Elles recueillent ces informations auprès de la population humaine sur les facteurs de risques et les causes des maladies.

Ce type d’étude nous a renseigné sur le lien de causalité qui existe :

  • entre le tabac et le cancer,
  • le mécanisme de transmission du virus du SIDA et d’autres maladies infectieuses,
  • et l’identification de facteurs de risques cardiovasculaires.

Les études épidémiologiques ont permis de mettre en place des mesures adaptés/ le but est de prévenir ou de réduire l’apparition de ces maladies.

Les simulateurs de patient humain

Des simulateurs de patients humains informatisés surprenants de vie ont vu le jour. Ils respirent, saignent, convulsent, parlent et peuvent aussi même « mourir ». Ces simulateurs offrent donc un meilleur apprentissage aux étudiants en physiologie et en pharmacologie.

La plupart des simulateurs de haute technologie reproduisent également des maladies et des blessures. Ils peuvent donc produire des réponses biologiques en cohérence avec les interventions médicales et l’administration de médicaments.

Pour une formation médicale plus poussée, on utilise des systèmes comme TraumaMan généralement pour enseigner les interventions chirurgicales d’urgence.

TraumaMan reproduit une respiration, les saignements d’un torse humain . Il se compose de couches de peau, de tissus, de côtes et d’organes internes réalistes.

Selon de nombreuses études, ces systèmes ont fait la démonstration qu’ils étaient capables. Ils peuvent également transmettre des gestes opératoires efficaces. Ils n’imposent donc pas aux étudiants de tuer par balle ou de disséquer des cochons, des chèvres ou des chiens vivants.

Le nombre de gens qui s’opposent aux expériences sur les animaux ne cesse d’augmenter au fur et à mesure que grandit l’intérêt pour une science passionnante, progressiste. Elle est d’autant plus efficace qu’elle utilise des méthodes sans animaux. Elle est aussi à la fois au service des humains et des autres espèces.

Fabrication française
dans nos ateliers en Normandie
Formulé avec des vétérinaires
pour respecter la nature de votre animal
Livraison offerte
dès 49€ d'achats
Besoin d'aide ?
Chien avec un journal
Newsletter
Recevez des offres exclusives sur nos produits et des conseils pour la bonne nutrition de votre animal de compagnie.
Votre adresse e-mail est utilisée dans le seul but de vous envoyer la newsletter d’ÉQUILIBRE & INSTINCT. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters. En savoir plus sur notre Politique de protection des données.
Panier 0
Plus que 50,00€ pour bénéficier de la livraison offerte
( x )
- +
Supprimer
Oui Non
- +
Supprimer
Oui Non
Vous n’avez pas d’article dans votre panier. Commencez vos achats dès maintenant !
Ils aimeront aussi
Friandises riches en saumon
chat adulte
3,20€
Friandises riches en volaille
chien adulte
4,50€